Tuesday, October 9, 2018

Wolf in a canoe / Loup dans un canoë


October is known as Inktober to a lot of sketchers worldwide. Started by Jake Parker in 2009, the idea is to draw one ink sketch each day during the month and to post it on social media - most notably on Twitter with the hashtag #Inktober or #Inktober 2018. Sounds easy? The basic idea is to stimulate your creative juices and to create positive drawing habits. Not everyone can do the full month, so you do what you can. This is one of my contributions.
My illustration is inspired by a sculpture at the Canadian History Museum known as 'Namaxsala : To travel in a boat together' by Mary Anne Barkhouse (below). Her sculpture derives from a story that her grandfather told her where he helped a wolf cross a treacherous stretch of water in a boat on the west coast of Canada in British Columbia. Namaxsala reflects on human relationships with the natural world. A short video on the making of the sculpture can be found at www.historymuseum.ca/maryannebarkhouse. The setting for the sculpture on the Ottawa River in front of the Parliament Buildings is magnificent. Viewed from inside the museum, it can look as though Namaxsala is right on the river ready to make its own passage.
Ink drawing, 15 x 15 cm.

Octobre est connu comme Inktober auprès de nombreux dessinateurs du monde entier. Lancé par Jake Parker en 2009, l’idée c'est de dessiner une esquisse chaque jour du mois et de l’afficher sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter avec le hashtag #Inktober ou #Inktober 2018. Cela vous semble simple? L'idée de base est de stimuler votre créativité et de créer des habitudes de dessin positives. Tout le monde ne peut pas faire le mois complet, alors vous faites ce que vous pouvez. Voici l'une de mes contributions. 
Mon illustration est inspirée d'une sculpture du Musée de l'histoire canadienne appelée «Namaxsala: Voyager ensemble dans un bateau» de Mary Anne Barkhouse (ci-dessous). Sa sculpture provient d'une histoire que son grand-père lui a racontée lorsqu'il a aidé un loup à traverser une étendue d'eau perfide dans un bateau sur la côte ouest du Canada en Colombie-Britannique. Namaxsala réfléchit aux relations humaines avec le monde naturel. Vous trouverez une courte vidéo sur la fabrication de la sculpture à l’adresse www.museedelhistoire.ca/maryannebarkhouse/. L'endroit de la sculpture sur la rivière des Outaouais devant les édifices du Parlement est magnifique. Vu de l’intérieur du musée, on dirait que Namaxsala est au bord de la rivière, prêt à faire son propre passage. 
Dessin à l'encre, 15 x 15 cm.



Wednesday, September 26, 2018

Gatineau Point shoreline park No. 2 / Parc riverain de la Pointe Gatineau no. 2

Yesterday I posted a scene from the Gatineau Point promenade. Here's another one from a different location looking west towards the MacDonald-Cartier Bridge and the Ottawa-Gatineau downtown core. As you can see, my style is very different from my previous sketch - no ligne claire / cartoon technique. I find it refreshing to go from one style to another; my choice of style all depends on how I feel, how much detail needs to be recorded, and how much time I want to spend on the scene.

Watercolour in a Fabriano sketchbook, 27.5 x 19.5 cm.

Hier, j'ai affiché une scène de la promenade de la Pointe Gatineau. En voici un autre, situé à un autre endroit, en direction ouest, vers le pont MacDonald-Cartier et le centre-ville d'Ottawa-Gatineau. Comme vous pouvez constater, mon style est très différent de mon précédent croquis - pas de technique ligne claire / BD. Je trouve ça rafraîchissant de passer d'un style à un autre; Mon choix de style dépend de ce que je ressens, de la quantité de détails à enregistrer et du temps que je veux consacrer à la scène.
Aquarelle dans un carnet de croquis de Fabriano, 27,5 x 19,5 cm.

Tuesday, September 25, 2018

Gatineau Point shoreline park / Parc riverain de la Pointe Gatineau


The shoreline in Gatineau Point has been transformed over the last few years into a very pleasant area. A wide promenade made for walking and cycling has been constructed along with parks to sit and admire the scenery and with quais to gain access to the river by boat. Of course, I've always enjoyed waterfront scenes along the Ottawa River, but the newly built promenade makes it very enjoyable to go for a leisurely walk or (in my case) a brisk bicycle ride with a stop for a sketch. I've noticed a lot of people of all ages that make use of the promenade for exercise, which is at least one good reason for the municipality and the government to have invested in this project.
Watercolour with Micron pens in a Fabriano sketchbook, 28 x 18 cm.

Le littoral de la Pointe Gatineau a été transformé au cours des dernières années en un secteur très agréable. Une grande promenade pour la marche et le vélo a été construite avec des parcs pour s'asseoir et admirer le paysage et les quais pour accéder à la rivière en bateau. Bien sûr, j'ai toujours apprécié les scènes de bord de mer le long de la rivière des Outaouais, mais la promenade nouvellement construite rend très agréable de faire une promenade ou (dans mon cas) une promenade en vélo avec un arrêt pour une esquisse. J'ai remarqué beaucoup de gens de tous âges qui utilisent la promenade pour faire de l'exercice, ce qui constitue au moins une bonne raison pour que la municipalité et le gouvernement investissent dans ce projet.
Aquarelle avec stylos Micron dans un carnet de croquis Fabriano, 28 x 18 cm.

Thursday, September 13, 2018

Lac Leamy in summer / Le lac Leamy en été


Alas, the official days of summer are quickly disappearing. Fortunately this year I've enjoyed a fair amount of cycling and have bicycled often through this park area at Lac Leamy. Although I've sketched it on several occasions, I couldn't resist doing it one more time.
Watercolour in a Fabriano sketchbook, 28 x 19 cm.

Hélas, les jours officiels de l'été disparaissent rapidement. Heureusement, cette année, j'ai beaucoup fait du vélo et j'ai souvent voyagé dans ce parc au lac Leamy. Bien que je l'ait esquissé à plusieurs reprises, je n'ai pas pu résister à le refaire une fois de plus.
Aquarelle dans un carnet de croquis Fabriano, 28 x 19 cm.

Wednesday, September 12, 2018

Tranquil bay with a dock / Baie tranquille avec un quai




Our cottage lies on a shallow quiet bay where few speedboats venture; they're wary of lily pads and other aquatic plants. The tranquility is wonderful. Just gazing on the sun and wind play on the water is a pleasure to watch and to sketch.
Watercolour on a Fabriano sketchbook, 28 x 19 cm. 

Notre chalet est situé dans une baie peu profonde et peu fréquentée par les bateaux rapides. Ils se méfient des nénuphars et autres plantes aquatiques. La tranquillité est merveilleuse. Le simple fait de regarder le soleil et le vent jouer sur l'eau est un plaisir à regarder et à dessiner.
Aquarelle sur un carnet de croquis Fabriano, 28 x 19 cm.

Tuesday, September 11, 2018

Archaeological volunteer / Bénévole archéologique


I made this watercolour painting of a happy volunteer (my grandson) at the archaeological dig last month on the Ottawa River. I composed it from photos that I took. Admittedly, there's so much to observe when you're at a busy place like this one that photographs help to remember the setup of the site. However, I believe that drawings and paintings have their proper place in recording these events - a photo can record too much (so the artist must simplify certain things and draw the observer's eye to some specific objects, like the tools in my painting) and a photo can also fail to record some things (so the artist can carefully add them, like the background of the Ottawa skyline which was missing in my photos). As I mentioned in my previous posting, this archaeological dig was well organized and hopefully benefited from lots of volunteers. I hope to be back next year!
Watercolour on Fabriano paper, 40 x 30 cm.

J'ai fait cette aquarelle d'un bénévole heureux (mon petit-fils) lors des fouilles archéologiques du mois dernier sur la rivière des Outaouais. Je l'ai composé à partir de photos que j'ai prises. Certes, il y a tellement de choses à observer lorsque vous êtes dans un endroit très fréquenté comme celui-ci, car les photos aident à se souvenir de la configuration du site. Cependant, je crois que les dessins et les peintures ont leur place dans l’enregistrement de ces événements - une photo peut enregistrer trop (l’artiste doit donc simplifier certaines choses et attirer l’attention de l’observateur sur certains objets spécifiques, comme les outils de ma peinture) et la photo peut également ne pas enregistrer certaines choses (pour que l'artiste puisse les ajouter avec soin, comme l'arrière-plan de l'horizon d'Ottawa qui manquait dans mes photos). Comme je l'ai mentionné dans mon précédent message, cette fouille archéologique était bien organisée et, espérons-le, a bénéficié de nombreux bénévoles. J'espère être de retour l'année prochaine!
Aquarelle sur papier Fabriano, 40 x 30 cm.

Sunday, August 26, 2018

Archaeological dig on the shoreline of the Ottawa River / Fouilles archéologiques sur la rive de la rivière des Outaouais




Earlier this week, I was pleased to stumble upon the archaeological dig which was taking place at the Lac Leamy Park along the shoreline of the Ottawa River. Several volunteers under the direction of Archaeologist Ian Badgley (Heritage Program, National Capital Commission) were carefully removing layers of earth and cataloguing everything they found. Over the past few years (see a previous sketch I made here), they have unearthed several artifacts which are well over 2,000 years old and tell the story of the First Nation tribes which met and traded here. I have to admit that it was inspiring to have seen them unearth a fire pit which burned a couple of millennia ago.
Watercolour with Micron pens in a Fabriano sketchbook, 28 x 19 cm.

Plus tôt cette semaine, j'ai eu le plaisir de découvrir les fouilles archéologiques qui se déroulaient au parc du lac Leamy, le long de la rive de la rivière des Outaouais. Plusieurs bénévoles sous la direction de l'archéologue Ian Badgley (Programme du patrimoine, Commission de la capitale nationale) retiraient soigneusement des couches de terre et cataloguaient tout ce qu'ils trouvaient. Au cours des dernières années (voir une esquisse précédente que j'ai faite ici), ils ont déniché plusieurs artefacts datant de plus de 2 000 ans et racontent l'histoire des tribus des Premières nations qui se sont rencontrées et échangées ici. Je dois admettre qu’il était inspirant de les voir déterrer un foyer qui a brûlé il ya deux millénaires.
Aquarelle avec stylos Micron dans un carnet de croquis Fabriano, 28 x 19 cm.






Tuesday, August 7, 2018

Old bent tree / Vieux arbre courbé




It's impressive to see some old trees that are precariously bent over, almost touching the ground or water. They seem to defy the laws of gravity and remain standing. Over time, branches sprout upwards to reclaim the natural direction that the tree should take. The result is rather odd, as you can see in my sketch of a tree along the Gatineau River.
I made this sketch with my iPad Pro on an app called Procreate. I enjoy drawing and experimenting with this great program. Among other things, Procreate has the ability to create videos of the progress of your work and you can compress them into short 30 second films as you can see below.
Digital image.

C'est impressionnant de voir de vieux arbres courbés touchant presque le sol ou l'eau. Ils semblent défier les lois de la gravité et restent debout. Au fil du temps, les branches poussent vers le haut pour récupérer la direction naturelle de l'arbre. Le résultat est plutôt étrange, comme vous pouvez le voir dans mon croquis d'un arbre le long de la rivière Gatineau. 
J'ai réalisé cette esquisse avec mon iPad Pro sur une application appelée Procreate. J'aime dessiner et expérimenter avec ce programme exceptionelle. Entre autres choses, Procreate a la capacité de créer des vidéos sur l’avancement de votre travail et vous pouvez les compresser en courts films de 30 secondes, comme vous pouvez le voir ci-dessous.
Image digital.



 
Short video of sketching / Court vidéo de dessiner

Wednesday, July 25, 2018

Tangled forest by the river / Le forêt emmêlée au bord de la rivière




I haven't been doing much cycling-sketching lately because of the extreme heat and then because of the deluge of rain. This sketch is from my last bike ride before things got out of control, weather-wise. It was done at a spot where I often stop - where Brewery Creek flows into the Ottawa River. This time I ventured into the small forest which borders the river  and was impressed by the dense foliage and large vines that wrapped themselves around the trees. The forest was wild and unkempt but had a special beauty. A long time ago, there was a lumber mill located here known as the Gilmour and Hughson Company. I could still find traces of the mill on the riverbank where carved stones lay about. I spent around 20 minutes sketching and then finished my work at home.
Watercolour with Micron pens in a Fabriano sketchbook, 28 x 19 cm.

Ces derniers temps, je n'ai pas fait beaucoup de dessin avec mon vélo à cause de la chaleur extrême et ensuite à cause du déluge de pluie. Ce croquis provient de ma dernière balade à vélo avant que les choses ne deviennent incontrôlables. Cela a été fait à un endroit où je m'arrête souvent - là où le ruisseau de la Brasserie se jette dans la rivière des Outaouais. Cette fois, je me suis aventuré dans la petite forêt qui borde la rivière et j'ai été impressionné par le feuillage dense et les grandes vignes qui s'enroulaient autour des arbres. La forêt était sauvage et mal entretenue mais avait une beauté particulière. Il y a longtemps, il y avait une scierie située ici, connue sous le nom de Gilmour and Hughson Company. Je pouvais encore trouver des traces du moulin sur la rive où des pierres sculptées gisaient. J'ai passé environ 20 minutes à dessiner puis j'ai fini mon travail à la maison.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet à dessin Fabriano, 28 x 19 cm.


Traces of mill / Traces du moulin

Traces of mill / Traces du moulin


Tuesday, July 24, 2018

Portaging / Le portage



When a canoeist paddles upriver and encounters rapids, they must 'portage' their canoe next to the rough water in order to continue on their journey. My sketch attempts to illustrate some of this tiresome manoeuver. Centuries ago, the Voyageurs had immense transportation canoes measuring some 10 meters long by 2 meters wide and requiring ten or more men just to portage. Remembering these feats makes you appreciate how tough it was to explore this vast land.
On a technical note: Lately I've been learning to sketch on my iPad Pro and have used the theme of the 17th Century coureur des bois as a basis for my illustrations. I attempt to make the illustrations look like they've been sketched on rough tone paper with ink, chalk and other media. The app that I used - called Procreate - is very flexible and intuitive. I really enjoy the ability to build an image on several layers of graphics and to make adjustments or corrections with the greatest of ease. You can easily get lost for hours on a simple illustration while you tinker away at refinements and introducing new ideas.
Digital image, 42 x 31 cm.

Lorsqu'un canoteur voyage en amont et rencontre des rapides, il doit «portager» son canot à côté de l'eau agitée afin de poursuivre son voyage. Mon croquis tente d'illustrer une partie de cette manoeuvre fatigante. Il y a des siècles, les Voyageurs avaient d'immenses canots de transport mesurant environ 10 mètres de long sur 2 mètres de large, ce qui exigeait dix hommes ou plus juste pour le portage. Se souvenir de ces exploits vous fait apprécier à quel point il était difficile d'explorer ce vast pays.
Sur une note technique : Dernièrement, j'apprends à dessiner sur mon iPad Pro et j'ai utilisé le thème du coureur des bois du 17ème siècle comme base pour mes illustrations. Je tente de faire en sorte que les illustrations semblent avoir été dessinées sur du papier rugueux avec de l'encre, et de la craie. L'application que j'ai utilisée - appelée Procreate - est très flexible et intuitive. J'apprécie vraiment la possibilité de construire une image sur plusieurs couches de graphiques et de faire des ajustements ou des corrections avec la plus grande facilité. Vous pouvez facilement vous perdre pendant des heures sur une simple illustration pendant que vous faissiez les raffinements et que vous introduisez de nouvelles idées.
Image digital, 42 x 31 cm.

Selection of brushes on Procreate / Séléction des pinceaux sur Procreate 

Image information on Procreate / Des information concernant une image sur Procreate



Saturday, July 21, 2018

Cummings Bridge / Le pont Cummings




This is a sketch I made recently of Cummings Bridge which connects Rideau Street in Ottawa to Montreal Road in Eastview (now Vanier). I grew up not far from this site and have crossed it on foot hundreds of times. While doing a little research on it, I was surprised with some of its history. The present bridge was built in 1921 (and renovated in 1996) but two previous versions existed - the first was a wooden bridge built in 1835 and the second was a steel trellis bridge built in 1891. Both of those older bridges crossed the river by way of a small island (Cummings Island) which had a general store on it. An interesting historical article was written in the Ottawa Citizen by Bruce Deachman in 2015 (click here for link). I've always been attracted by the way the Rideau River gently flows under this bridge; at times when the water level is low, you can almost walk across the water to the island. As a kid I always wanted to explore it and hunt for lost treasure. Never had the chance! A bike path brought me to this site where grand old trees provide shade and shelter for the ducks and Canada geese.
Watercolour with Platinum Carbon Ink with a Lamy Al Star pen in a Fabrinao sketchbook, 27 x 16 cm.

Voici un croquis que j'ai fait récemment du pont Cummings qui relie la rue Rideau à Ottawa au chemin Montréal à Eastview (maintenant Vanier). J'ai grandi non loin de ce site et l'ai traversé des centaines de fois à pied. En faisant un peu de recherche à ce sujet, j'ai été surpris par son histoire. Le pont actuel a été construit en 1921 (et rénové en 1996) mais deux versions existaient déjà: le premier était un pont de bois construit en 1835 et le second un treillis en acier construit en 1891. Les deux ponts les plus anciens traversaient la rivière d'une petite île (île Cummings) qui avait un magasin général. Un article historique intéressant a été écrit dans le Ottawa Citizen par Bruce Deachman en 2015 (cliquez ici pour le lien en anglais). J'ai toujours été attiré par la façon dont la rivière Rideau coule doucement sous ce pont; à des moments où le niveau d'eau est bas, vous pouvez presque marcher sur l'eau jusqu'à l'île. Quand j'étais un enfant, j'ai toujours voulu l'explorer et chasser les trésors perdus. Jamais eu la chance! Une piste cyclable m'a amené à cet endroit où de vieux arbres offrent de l'ombre et un abri aux canards et aux bernaches du Canada. 
Aquarelle à l'encre de carbone platine avec un stylo Lamy Al Star dans un carnet de croquis Fabrinao, 27 x 16 cm.



1891 photograph

Sunday, July 15, 2018

Rowers on Ottawa River at Rideau Falls / Rameurs sur la rivière des Outaouais aux Chutes Rideau



This is a quick sketch I made of some rowers on the Ottawa River at Rideau Falls. Of course we all know that the falls were named by Samuel de Champlain in 1613 when he was lead by his guides under them (viewing them like a curtain of water - 'rideau' meaning 'curtain' in French). While they're an impressive site (being 9 meters high), they cannot be compared to Niagara but they are nonetheless beautiful. As you can see from my photos below, there was a lot of traffic on the river when I made my visit.
Watercolour in a Fabriano sketchbook, 27 x 18 cm.

Ceci est un croquis rapide que j'ai fait de quelques rameurs sur la rivière des Outaouais aux Chutes Rideau. Bien sûr, nous savons tous que les chutes ont été nommées par Samuel de Champlain en 1613 quand il a été conduit par ses guides sous eux (les regardant comme un rideau d'eau). Bien qu'ils soient un site impressionnant (9 mètres de haut), ils ne peuvent pas être comparés à Niagara mais ils sont néanmoins très beaux. Comme vous pouvez le voir sur mes photos ci-dessous, il y avait beaucoup de trafic sur la rivière quand j'ai fait ma visite.
Aquarelle dans un carnet à dessin de Fabriano, 27 x 18 cm.




Wednesday, July 11, 2018

Coureur des bois


Lately, I've been experimenting with an app called Procreate on my new iPad Pro and made this illustration of a coureur des bois - literally 'a runner of the forests'. These were the early independent fur traders in New France who explored the vast wilderness in small canoes from around 1640 to 1710. From 1681 onward, however, the fur trade become regulated and only licensed merchants (called voyageurs) were given monopolies and operated with large 10 meter transportation canoes which required ten paddlers or more. So life for a coureur des bois in this later period was not only arduous but also illegal. To succeed, they had to be excellent canoeists, hunters, traders, and explorers with the ability to keep strong relations with the Algonquin, Huron and Iroquois tribes in the areas that they operated. Most coureur des bois would leave Montreal after the ice melted and paddle up the Ottawa River westward and northward where the best furs could be found.
On a technical note, I found the iPad Pro with an Apple pen to be very easy to use. The pressure-sensitive pen works flawlessly and it feels like sketching on a real surface (albeit glass). The app I used is called Procreate and has a large number of 'pens' and 'brushes' (130 apparently), and it gives you full control of the opacity, flow and thickness of the lines. Procreate can support very large canvas sizes with many layers. It can create a video of your sketch from start to finish, and will inform you how many strokes you used as well as how much time it took you. For example, my small illustration is 2224 x 1668 pixels at 132 dpi, with 7 layers used (maximum available 128), and I made 7041 strokes which took me 4 hours and 26 minutes. The thing I enjoyed was the ability to instantly pick up my iPad Pro and continue to work on a sketch without any setup. Corrections and changes can be made easily. And you can keep your techniques relatively simple, or explore a large number of resources to use the full potential of this professional software. In this image I created 'noise' to simulate toned sketch paper, and use a charcoal brush in the background with a technical pen in the foreground. I suspect that I will be exploring other ways of using this new painting tool.
Digital image, 42 x 32 cm.

Dernièrement, j'ai fait l'expérience d'une application appelée Procreate sur mon nouvel iPad Pro et j'ai fait cette illustration d'un coureur des bois. C'étaient les premiers marchands indépendants de fourrures en Nouvelle-France qui explorèrent la vaste étendue sauvage en petites canots vers 1640-1710. Cependant, à partir de 1681, le commerce des fourrures devint réglementé et seuls les marchands autorisés (appelés voyageurs) reçurent des monopoles et opèrent avec canots de transport de 10 mètres nécessitant 10 pagayeurs ou plus. La vie d'un coureur des bois dans cette période ultérieure était non seulement ardue mais aussi illégale. Pour réussir, ils devaient être d'excellents canoéistes, chasseurs, commerçants et explorateurs capables de maintenir des liens solides avec les tribus algonquines, huronnes et iroquoises dans les régions qu'ils exploitaient. La plupart des coureurs des bois quittaient Montréal après la fonte des glaces et remontaient la rivière des Outaouais vers l'ouest et vers le nord, là où les meilleures fourrures pouvaient être trouvées. 
Sur une note technique, j'ai trouvé l'iPad Pro avec un stylo Apple très facile à utiliser. Le stylo sensible à la pression fonctionne parfaitement et donne l'impression de dessiner sur une surface réelle (bien que du verre). L'application que j'ai utilisée s'appelle Procreate et a un grand nombre de 'stylos' et de 'pinceaux' (130 apparemment), et elle vous donne un contrôle total sur l'opacité, le débit et l'épaisseur des lignes. Procreate peut prendre en charge de très grandes tailles de canevas avec plusieurs couches. Il peut créer une vidéo de votre croquis du début à la fin, et vous informera combien de traits vous avez utilisés ainsi que combien de temps cela vous a pris. Par exemple, ma petite illustration est de 2224 x 1668 pixels à 132 dpi, avec 7 couches utilisées (maximum disponible 128), et j'ai fait 7041 traits qui m'ont pris 4 heures et 26 minutes. La chose que j'ai appréciée était la capacité de ramasser instantanément mon iPad Pro et continuer à travailler sur un croquis sans aucune temps d'installation. Les corrections et les changements peuvent être faits facilement. Et vous pouvez garder vos techniques relativement simples, ou explorer un grand nombre de ressources pour utiliser tout le potentiel de ce logiciel professionnel. Dans cette image, j'ai créé du «bruit» pour simuler du papier à croquis teinté, et j'utilise un pinceau à charbon en arrière-plan avec un stylo technique au premier plan. Je soupçonne que je vais explorer d'autres façons d'utiliser ce nouvel outil de peinture.
Image digital,  42 x 32 cm.

Wednesday, July 4, 2018

Patio by the river in Gatineau Point / Patio au bord de la rivière à la Pointe Gatineau


One of my favourite restaurants made a good subject for a sketch recently. The Sterling Restaurant is located in Gatineau Point on the shoreline where the Ottawa and Gatineau Rivers meet. The city has created a small park next to it with a fountain and some benches to sit and admire the view. I found a shady spot to sketch it in pencil and later ink and paint it at home.
Watercolour with Noodlers American Eel black ink in a Fabriano sketchbook, 28 x 18 cm.

Un de mes restaurants préférés a fait un bon sujet pour un croquis récemment. Le restaurant Sterling est situé à la Pointe Gatineau sur le rivage où se rejoignent les rivières Gatineau et Ottawa. La ville a créé un petit parc à côté avec une fontaine et quelques bancs pour s'asseoir et admirer la vue. J'ai trouvé un endroit ombragé pour le dessiner au crayon et ensuite j'ai appliqué l'encre et l'aquarelle à la maison. 
Aquarelle avec Noodlers American Eel encre noire dans un carnet à dessin Fabriano, 28 x 18 cm. 


Sunday, July 1, 2018

Rockliffe Park pavilion / Le pavillion au parc Rockliffe

 
Happy Canada Day! If you want to spend a couple of hours just walking around and relaxing, Rockliffe Park is just the place for you and its pavilion is a nice location to admire the commanding view over the Ottawa River towards Gatineau Point and the Gatineau hills beyond. As a kid, I used to enjoy walking there with my buddies and having an ice cream at a counter on the lower floor. Later in life, my family enjoyed picnicking there in summer and toboggan sliding in winter. Its a destination for locals to enjoy throughout the seasons. This pavilion was built in 1917 as part of the early plans to embellish the national capital. A streetcar made its way there for people to stroll through the park and listen to orchestras play inside the pavilion. Today you can visit it by bike (as I did when I made this sketch) or by car.

Watercolour with a Lamy Star pen and Noodlers American Eel black ink in a Fabriano sketchbook, 27 x 17 cm.

Bonne fête du Canada! Si vous voulez passer quelques heures à vous promener et détendre, le parc Rockliffe est l'endroit idéal pour vous, et son pavillon est un endroit idéal pour admirer la vue sur la rivière des Outaouais vers la Pointe Gatineau et les collines de Gatineau. En tant qu'enfant, je prenais plaisir à marcher là avec mes copains pour acheter une crème glace à un comptoir à l'étage inférieur. Plus tard dans la vie, ma famille a aimé y pique-niquer en été et faire du toboggan en hiver. C'est une destination pour les gens de la région de profiter au fil des saisons. Ce pavillon a été construit en 1917 dans le cadre des premiers projets d'embellissement de la capitale nationale. Un tramway s'y rendait pour permettre les gens de se promener dans le parc et écouter les orchestres jouer dans le pavillon. Aujourd'hui, vous pouvez le visiter en vélo (comme je l'ai fait lorsque j'ai fait ce croquis) ou en voiture.
Aquarelle avec un stylo Lamy Star et de l'encre noire Noodlers American Eel dans un carnet à dessin Fabriano, 27 x 17 cm.

Rockliffe Park pavilion with Gatineau Point and Lady Aberdeen Bridge in background

Rockliffe Park pavilion with Ottawa and Gatineau Rivers in background

Streetcar in Rockliffe Park

Tuesday, June 26, 2018

Trilliums in the forest / Les trilles dans le forêt


During the month of May in the Upper Gatineau Valley, the forests brighten up with the appearance of trilliums in white, pink and red. The shapes of these perennials also vary - some petals are very round, others are long and narrow, and others are down-turned. There's a forest near my cottage that has a lovely assortment of these spring flowers on a shady slope. This is where I took my inspiration for this large painting. 
Oil painting, 76 x 76 cm.

Au cours du mois de mai dans la haute vallée de la Gatineau, les forêts s'illuminent avec l'apparition de trilles en blanc, rose et rouge. Les formes de ces vivaces varient également - certains pétales sont très ronds, d'autres sont longs et étroits et d'autres sont retournés. Il y a une forêt près de mon chalet qui a un joli assortiment de ces fleurs de printemps sur une pente ombragée. C'est là que j'ai pris mon inspiration pour ce grand tableau.
Peinture à l'huile, 76 x 76 cm.

Saturday, June 23, 2018

Gilmour and Hughson Building aka la Maison vélo / L'édifice Gilmour et Hughson aka la Maison vélo


My bicycling-sketching trips have been a great way to visit Ottawa-Gatineau and to learn a little bit more about our history. I've passed this building on many occasions as I cycled through the Jacques Cartier Park in downtown Gatineau. Its called the Maison vélo because a company uses it to rent bicycles to tourists who want to explore the region. I've even sketched it and posted it in one of my previous blogs (click here). But recently when I did some research on this building, I discovered a unique history going back to a time when the lumbering industry was central to the economy of the region. This building was the office of a company known as Gilmour and Hughson Co. which operated a lumber mill on this site where Brewery Creek flows into the Ottawa River from 1873 to 1930. The office was constructed in 1893 by mason Richard Lester. You may notice some stone carvings on the walls - apparently they were left over from the construction of the Parliament Buildings in Ottawa. It is a really charming structure which is now even more interesting to me given its background. You can read a more detailed history of this building by Michael Davidson here.
Watercolour with Noodlers American Eel Ink and a Lamy pen in a Fabriano watercolour sketchbook, 28 x 18 cm.

Mes voyages de vélo et dessin ont été une excellente façon de visiter Ottawa-Gatineau et d'en apprendre un peu plus sur notre histoire. J'ai traversé ce bâtiment à plusieurs reprises alors que je parcourais le parc Jacques-Cartier au centre-ville de Gatineau. On l'appelle la Maison vélo parce qu'une entreprise l'utilise pour louer des vélos aux touristes qui veulent explorer la région. Je l'ai même esquissé et l'ai affiché dans un de mes précédents blogs (cliquez ici). Mais récemment, quand j'ai fait quelques recherches sur ce bâtiment, j'ai découvert une histoire unique qui remonte à une époque où l'industrie du bois était au centre de l'économie de la région. Ce bâtiment était le bureau d'une compagnie connue sous le nom de Gilmour and Hughson Co. qui exploitait une scierie sur ce site où le ruisseau de la Brasserie se jette dans la rivière des Outaouais de 1873 à 1930. Le bureau a été construit en 1893 par le maçon Richard Lester. Vous remarquerez peut-être des sculptures en pierre sur les murs - apparemment, ils étaient des restes de la construction des édifices du Parlement à Ottawa. C'est une structure vraiment charmante qui est maintenant encore plus intéressante pour moi étant donné son contexte. Vous pouvez lire une histoire plus détaillée de ce bâtiment par Michael Davidson ici (en anglais).
Aquarelle avec l'encre d'anguille d'Amérique de Noodlers et un stylo de Lamy dans un carnet de croquis d'aquarelle de Fabriano, 28 x 18 cm.



Friday, May 25, 2018

Montcalm-Taché Park in Gatineau / Le parc Montcalm-Taché à Gatineau


Earlier this week, I went on another cycling and sketching adventure. And it certainly was a great day for both. The sky was clear and the weather was refreshing. The perfect spring day. While there were many locations on my journey where I could have stopped and sketched, I limited myself to one on the shore of the Ottawa River in Gatineau at a park named Montcalm-Taché. This area is just upriver from the Chaudière Falls and lies on the Voyageurs cycling path. A modern sculpture of a boat frame and wolves by John McEwen called Boat Sight is located there in a natural-looking square surrounded by blossoming trees. I thought that this would make a great sketch. The views around this site were all inspiring as you can see from my photos below. I gave myself 30 minutes to make a rough sketch with a pencil and begin inking; the final inking and painting was done later at home. I thought that this image made a good last page in my Strathmore sketchbook. 
Watercolour with Micron pens in a Strathmore 500 series sketchbook, 27 x 16 cm.

Plus tôt cette semaine, je suis allé sur une autre aventure de vélo et de dessin. Et ce fut certainement une excellente journée pour les deux. Le ciel était clair et le temps était rafraîchissant. Une parfaite journée de printemps. Bien qu'il y ait eu beaucoup d'endroits sur mon parcours où j'aurais pu m'arrêter et esquisser, je me suis limité à un endroit sur la rive de la rivière des Outaouais, à Gatineau, dans un parc nommé Montcalm-Taché. Cet endroit est juste en amont des chutes de la Chaudière et se trouve sur la piste cyclable des Voyageurs. Une sculpture moderne d'un cadre de bateau et des loups par John McEwen appelé Le bateau et les paroles des animaux est situé là sur une place d'apparence naturelle entourée d'arbres en fleurs. J'ai pensé que cet endroit serait idéal pour un bon dessin. Les points de vue alentour de ce site étaient tous inspirants comme vous pouvez le voir dans mes photos ci-dessous. Je me suis donné 30 minutes pour faire un croquis avec un crayon et de l'encre ; l'encrage final et la peinture ont été faits plus tard à la maison. Je pensais que cette image faisait une bonne dernière page dans mon carnet de croquis Strathmore.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 27 x 16 cm.