Thursday, April 19, 2018

The Three Hares / Les trois lapins

While I would have liked to claim this motif as an original idea, my illustration is actually based on a motif that is centuries old. It's called 'The Three Hares' and its origin has been traced back to the 6th Century AD (or CE - Common Era) in China. It seems that many other religions and cultures around the world have also used this rather mesmerizing optical illusion. I enjoyed sketching it in this simple state, doodling around with the background.
Micron pens in a sketchbook, 15 cm in diameter.

Bien que j'aurais aimer revendiquer ce motif comme une idée originale, mon illustration est en réalité basée sur un motif vieux de plusieurs siècles. Il s'appelle ˂Les trois lapins˃ et son origine remonte au 6ième siècle AD (ou EC - ère commune) en Chine. Il semble que de nombreuses autres religions et cultures à travers le monde ont également utilisé cette illusion optique. J'ai aimé dessiner cet image dans cet état simple, gribouillant l'arrière-plan.
Stylos Micron dans un carnet de croquis, 15 cm de diamètre.

Sunday, April 8, 2018

Trilliums on the forest floor / Les trilliums sur le sol de la forêt


It's still too early to see these floral gems in the Ottawa-Gatineau region, but they're coming as surely as the REAL spring will arrive. The temperatures have been well below normal since the vernal equinox almost three weeks ago. The only things that I've noticed growing in my south exposed garden are some chives and the tips of a few crocuses.
I made this sketch from photographs that I took of a large number of trilliums in the forest. They come in all sorts of shapes (narrow or large or frilly or roundish petals) and colours (pure whites or candy pinks or dark reds). They grow on slopes and in shady forested areas and you should only look at them - don't pick 'em despite the temptation! I intend to make a larger painting of this scene in oils at a future date; this is a sort of dry-run or draft to get a sense of the painting. I've made the image square to fit on a 76 x 76 cm canvas. Stay tuned!
Watercolour in a Strathmore 500 series sketchbook, 18 x 18 cm.

Il est encore trop tôt pour voir ces fleurs dans la région d'Ottawa-Gatineau, mais ils vont arrivé aussi sûrement que le VRAI printemps arrivera. Les températures ont été bien au-dessous de la normale depuis l'équinoxe vernal il y a presque trois semaines. Les seules choses que j'ai remarqué en grandissant dans mon jardin exposé au sud sont la ciboulette et les pointes de quelques perces-neiges.
J'ai fait ce croquis à partir de photographs que j'ai prises d'un grand nombre de trilliums dans la forêt. Ils viennent en toutes sortes de formes (pétales étroits ou larges ou pétillants ou arrondis) et de couleurs (blancs purs ou roses bonbon ou rouges foncés). Ils poussent sur les pentes et dans les zones boisées ombragées et vous devriez seulement les regarder - ne les cueillez pas malgré la tentation! J'ai l'intention de faire une plus grande peinture de cette scène dans les huiles à une date ultérieure; cette image est une sorte d'ébauche pour basé mon peinture. Je l'ai fait en carré pour s'adapter à une toile de 76 x 76 cm. Restez à l'écoute!
Aquarelle dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 18 x 18 cm.

Thursday, April 5, 2018

Rideau River shoreline near the Atàwe Crossing / Le rivage de la rivière Rideau près de la Passerelle d'Atàwe

Once in a while, it takes a lot of time for me to complete a painting. Like this one. It’s not that I procrastinate or have misgivings about the painting. Its just that when I want to make a special painting, my process is long. For instance, before setting brush to canvas, I like to look over several reference photos that I’ve taken and, in this case, try out a watercolour draft. Later, it takes a session or two to sketch the image on a large canvas, and several other sessions to block in the basic colours. Large canvases have an additional challenge – often I’ve got to drop my brush and stand in the back of the room to see if the proportions or values are right. Next, I begin to develop the details and make adjustments. During this phase, I enjoy having some extra time between sessions to sit back and analyze what I’ve done. Sometimes an idea will strike me after looking at the painting with fresh eyes. Then at the end of the process, I have to decide when I’m finished – otherwise I could go on forever doing and undoing minute details and painting myself in a corner.
This painting is of a scene on the Rideau River in Vanier near the Atàwe Crossing (a pedestrian/cyclist bridge connecting Strathcona Park to Le parc Riverain). I’ve always been fond of this area. As a kid, I would swim with my parents in the shallow rapids nearby and crack open shale rocks on the riverbank in search of fossils. I guess it was my first experience with The Great Outdoors. In later years I would be among the first to cycle in this area along the new bike path which was built in the 1970s. I still cycle there from time to time in spite of the fact that it’s at least 10 km from home. Although the area in my painting is now slightly shabby (urban hobos frequent it and discard their plunder in the underbrush), it still looks grand to me along the shoreline – a bit of wilderness in the heart of the city.
Oil painting, 101 x 76 cm.

De temps en temps, il me faut beaucoup de temps pour compléter une peinture. Comme celui-ci. Ce n'est pas que je tergiverse ou que j'ai des doutes sur la peinture. C'est juste que quand je veux faire une peinture spéciale, mon processus est long. Par exemple, avant de placer le pinceau sur la toile, j'aime regarder plusieurs photos de référence que j'ai prises et, dans ce cas, essayer un projet d'aquarelle. Plus tard, il faut une session ou deux pour esquisser l'image sur une grande toile, et plusieurs autres sessions à peinturer les couleurs de base. Les grandes toiles ont un défi supplémentaire - souvent, je dois laisser tomber mon pinceau et me tenir au fond de la pièce pour voir si les proportions ou les valeurs sont bonnes. Ensuite, je commence à développer les détails et faire des ajustements. Pendant cette phase, j'apprécie avoir plus de temps entre les séances pour m'asseoir et analyser ce que j'ai fait. Parfois, une idée me frappe après avoir regardé la peinture avec de nouveaux yeux. Puis, à la fin du processus, je dois décider quand j'ai fini - sinon, je pourrais continuer à faire et à défaire les moindres détails et à me peindre dans un coin.
Cette peinture est celle d'une scène sur la rivière Rideau à Vanier, près de la Passerelle d'Atàwe (un pont pédestre / cycliste reliant le parc Strathcona au parc Riverain). J'ai toujours aimé cette région. Enfant, je nageais avec mes parents dans les rapides peu profonds à proximité et je fissurais des roches de schiste ouvertes sur la berge à la recherche de fossiles. Je suppose que c'était ma première expérience avec Le Grand Air. Plus tard, je serais parmi les premiers à faire du vélo dans cette zone le long de la nouvelle piste cyclable qui a été construite dans les années 1970. Je fais encore du vélo de temps en temps malgré le fait que c'est au moins 10 km de la maison. Bien que l'endroit dans ma peinture soit maintenant un peu défraîchie (les hobos urbains la fréquentent et jettent leur butin dans les sous-bois), elle me semble encore grandiose le long du littoral - un peu de nature sauvage au cœur de la ville.
Peinture à huile, 101 x 76 cm.
Example of photo reference / Exemple d'un photo de reférence

Watercolour draft / Esquisse en aquarelle

Example of early stage  in process / Exemple d'un étape au début du processus


Monday, March 26, 2018

Forsyth Park fountain / La fontaine du Parc Forsyth

The historic downtown of Savannah (Georgia, USA) was designed with many small parks or squares dividing the city into wards and giving the city charming neighbourhoods. There are now 22 such squares in the downtown core as well as a large park known as Forsyth Park, created in the 1840s. My sketch is of a superb fountain found on one end of the park. When I was there, the azaleas were in bloom and the fountain was glimmering in the sunlight between rows of oak trees with Spanish moss hanging from their limbs. Quite a sight!
Watercolour in a Strathmore 500 series sketchbook, 26 x 18 cm.

Le centre-ville historique de Savannah (Géorgie, États-Unis) a été conçu avec de nombreux petits parcs ou places divisant la ville en quartiers et donnant à la ville de charmants quartiers. Il y a maintenant 22 telles places dans le centre-ville ainsi qu'un grand parc connu sous le nom de Forsyth Park, créé dans les années 1840. Mon croquis est d'une superbe fontaine trouvée à une extrémité du parc. Quand j'étais là, les azalées étaient en fleurs et la fontaine scintillait au soleil entre des rangées de chênes avec de la mousse espagnole suspendue à leurs membres. Tout un spectacle!
Aquarelle dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 26 x 18 cm.





Saturday, March 24, 2018

Tarpon Basin sunset / Coucher de soleil au Bassin Tarpon (Key Largo, Florida)


I think that a lot of people go to the Florida Keys just to watch the spectacular sunsets. As the end of the day approached at our hotel, the shoreline began to attract more and more people. Everyone rested on benches and rocks to watch the show. Each day the colours of the sunset would change a little - sometimes a cloud on the horizon would add some purple to the sky, and other times the sun would go down in a blaze of red. Once the sun set, it didn't take long for the sky to darken and the stars to appear. Truly magical.
Watercolour in a Strathmore 500 series sketchbook, 26 x 18.5 cm.

Je pense que beaucoup de gens vont aux Florida Keys juste pour regarder les couchers de soleil spectaculaires. À la fin de la journée à notre hôtel, le littoral a attiré de plus en plus de monde. Les gens se reposaient pour regarder 'le show'. Chaque jour les couleurs du coucher de soleil changeaient un peu - parfois un nuage à l'horizon ajouterait du violet au ciel, et d'autres fois le soleil descendrait dans une flamme de rouge. Une fois le soleil couché, il ne fallut pas longtemps pour que le ciel s'assombrisse et que les étoiles apparaissent. Vraiment magique.
Aquarelle dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 26 x 18,5 cm.


Monday, March 19, 2018

Water taxis / Bateaux-taxi


If you're interested in boats (and who isn't), I'm sure you'd enjoy a trip to Fort Lauderdale (Florida) on a water taxi. A water taxi is a bright yellow boat that you can ride - much like a hop-on/hop-off tourist bus - along the canals and waterways of Fort Lauderdale (a veritable Venice). A sailor provides commentary as you pass by various mansions, marinas, bridges and ships. You can stop for a meal or check out attractions at many stops along your route. While I was amazed at the large number of gigantic boats and houses on my trip, I also noticed that no one was outside enjoying their patios or boats. (I guess they were too busy working to pay for them!) My sketch is of a mid-range water taxi - some are very large including a snack bar while others are smaller skiffs.
Watercolour in a Strathmore 500 series sketchbook, 26.5 x 16.5 cm.

Si vous êtes intéressé par les bateaux (et qui ne l'est pas), je suis sûr que vous apprécieriez un voyage à Fort Lauderdale (Floride) sur un bateau-taxi. Un bateau-taxi est un bateau jaune vif que vous pouvez monter - un peu comme un autobus touristique hop-on / hop-off - le long des canaux et des voies navigables de Fort Lauderdale (une véritable Venise). Un marin fournit des commentaires concernant les divers manoirs, marinas, ponts et navires que vous passez. Vous pouvez vous arrêter pour un repas ou visiter les attractions à de nombreux arrêts le long de votre itinéraire. Tandis que j'étais étonné par le grand nombre de bateaux et de maisons gigantesques durant mon voyage, j'ai également remarqué que personne ne jouissait dehors sur leurs patios ou bateaux. (Je suppose qu'ils étaient trop occupés à travailler pour payer pour eux!) Mon croquis est d'un taxi-bateau de milieu de gamme - certains sont très grands, y compris un snack-bar, tandis que d'autres sont de petits skiffs.
Aquarelle dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 26,5 x 16,5 cm.






Friday, March 16, 2018

Washington Oaks Gardens State Park, Florida


If you drive south about 30 minutes from St Augustine (Florida) along the A1A Highway, you will find an interesting park wedged between the Atlantic shoreline and the Matanzas River, known as Washington Oaks Gardens State Park. Its relatively small - your visit will take about one hour - but its in a lovely location and adorned with live oaks, citrus trees, and a variety of flowering plants like azaleas. While I was there, the formal gardens were unfortunately closed for repairs or renovations following the destruction of Hurricane Irma. I was pleased, however, to spend some time at this gazebo and pond that I sketched. 
Watercolour in a Strathmore 500 series sketchbook, 22.5 x 17 cm.

Si vous conduisez vers le sud environ 30 minutes de St Augustine (Floride) le long de l'autoroute A1A, vous trouverez un parc intéressant coincé entre le rivage de l'Atlantique et la rivière Matanzas, connu sous le nom Washington Oaks Gardens State Park. Il est relativement petit - votre visite durera environ une heure - mais c'est dans un endroit charmant et orné de chênes verts, d'agrumes et d'une variété de plantes à fleurs comme les azalées. Pendant que j'étais là, les jardins officiels ont malheureusement été fermés pour des réparations ou des rénovations suite à la destruction de l'ouragan Irma. Cependant, j'étais heureux de passer du temps dans ce belvédère et ce bassin que j'ai dessiné.
Aquarelle dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 22,5 x 17 cm.





Thursday, March 15, 2018

Castillo de San Marcos, St Augustine, Florida


St Augustine (Florida) prides itself in being the longest continuously settled city of European origin in North America dating from 1565. Its located in a beautiful natural harbour which is crowned by a fort built by the Spanish, the Castillo de San Marcos built in 1695. There are interesting exhibits inside the fort and a walk on the upper levels provides a great panorama of the harbour and city. I was also interested in a visit so that I could compare it to a similar fortress I visited in Havana (Cuba), Castillo El Morro built in 1589. While there are similarities between the two, they are very much different. My sketch illustrates the unique towers on the corners of the fortress and the harbour below.
Watercolour in a Strathmore 500 sketchbook, 25 x 15.5 cm.

St Augustine (Floride) est fière d'être la ville la plus longue installée en permanence d'origine européenne en Amérique du Nord datant de 1565. Il est situé dans un magnifique port naturel qui est couronné par un fort construit par les Espagnols, le Castillo de San Marcos construit en 1695. Il y a des expositions intéressantes à l'intérieur du fort et une promenade sur les niveaux supérieurs fournit un grand panorama du port et de la ville. J'étais également intéressé par une visite pour que je puisse le comparer à une forteresse similaire que j'ai visitée à La Havane (Cuba), Castillo El Morro construite en 1589. Bien qu'il y ait des similitudes entre les deux, ils sont très différents. Mon croquis illustre les tours uniques sur les coins de la forteresse et le port ci-dessous.Aquarelle dans un carnet de croquis Strathmore 500, 25 x 15,5 cm.


Castillo de San Marcos, St Augustine

Castillo El Morro, Havana


Tuesday, March 13, 2018

Indigo Inn, Charleston, South Carolina


On my recent road trip south to get some reprieve from winter, my wife and I stopped at several hotels along the way. While all were fine, none however could match the charm and comfort of the Indigo Inn in downtown Charleston (South Carolina). Built in the 1850s as a warehouse for indigo (a plant used as a dye for the colour indigo), it was transformed into a hotel in 1979. Inside the structure (which I have illustrated below), you'll find a lovely open-air courtyard with chairs and tables to have breakfast or just to relax and listen to the fountain dripping into a small pond (which I have illustrated above). A lovely place to stop and explore a unique city.
Above - Watercolour with Micron pens in a Strathmore 500 series sketchbook. 25 x 17.5 cm.
Below - Watercolour in a Strathmore 500 series sketchbook, 27 x 20 cm.

Lors de mon récent voyage au sud pour obtenir un peu de répit de l'hiver, ma femme et moi nous sommes arrêtés dans plusieurs hôtels le long du chemin. Bien que tout allait bien, aucun ne pouvait égaler le charme et le confort de l'Indigo Inn au centre-ville de Charleston (Caroline du Sud). Construit dans les années 1850 comme entrepôt pour l'indigo (une plante utilisée comme colorant pour l'indigo de couleur), il a été transformé en hôtel en 1979. À l'intérieur de la structure (que j'ai illustré ci-dessous), vous trouverez une belle cour en plein air avec des chaises et des tables pour prendre le petit déjeuner ou juste pour se détendre et écouter la fontaine dégoulinant dans un petit étang (que j'ai illustré ci-dessus). Un bel endroit pour s'arrêter et explorer une ville unique.
Ci-dessus - Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500. 25 x 17,5 cm.
Ci-dessous - Aquarelle dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 27 x 20 cm.


Monday, March 12, 2018

Magnolia Plantation and Gardens, Charleston, South Carolina


When I travel, I often like to visit botanical gardens. Besides the beauty of these places, they also tell you something about the history of the area. On a recent trip to Charleston (South Carolina), my wife and I spent some time at the Magnolia Plantation and Gardens - one of the oldest public gardens in the USA. The plantation encompasses a large piece of land which has been in the same family's hands for 300 years. There are many ponds and swamps to explore with incredibly beautify trees on the shoreline - like the live oaks with Spanish moss hanging from their limbs - and with interesting birds and reptiles - like the turtles and alligators (which seem to live in harmony). Statutes and benches are found throughout the plantation as well as bridges like the one I sketched.
Watercolour on a Strathmore 500 series sketchbook, 26 x 16 cm.

Quand je voyage, j'aime souvent visiter les jardins botaniques. Outre la beauté de ces lieux, ils vous disent aussi quelque chose sur l'histoire de la région. Lors d'un récent voyage à Charleston (Caroline du Sud), ma femme et moi avons passé quelque temps à la Magnolia Plantation and Gardens - l'un des plus anciens jardins publics des États-Unis. La plantation comprend une grande parcelle de terrain qui appartient à la même famille depuis 300 ans. Il y a de nombreux étangs et marais à explorer avec des arbres incroyablement beaux sur le rivage - comme les chênes verts avec de la mousse espagnole suspendue à leurs membres - et avec des oiseaux et des reptiles intéressants - comme les tortues et les alligators (qui semblent vivre en harmonie). On trouve des statuts et des bancs dans toute la plantation ainsi que des ponts comme celui que j'ai dessiné.
Aquarelle sur un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 26 x 16 cm.












Wednesday, February 7, 2018

The fir tree / Le sapin

In the days of old during winter, loggers would be hard at work in the Ottawa and Gatineau River valleys chopping down enormous trees. The logs would be dragged by horse teams over snow-laden trails to the rivers' edge where they would await spring's thaw when the logs could be floated downstream to the mills in Ottawa and Gatineau. My illustration pokes fun at a poor tree's plight. I made it from an original illustration created by Arthur Rackham (see below). It was published in a 1912 version of Aesop's Fables translated by Vernon Jones for the story 'The Fir Tree and the Bramble'. The story goes as follows:

A fir tree said boastingly to a bramble, 'You are useful for nothing at all.' The bramble answered, 'You poor creature, if you would only call to mind the axes and saws which are about to hew you down, you would have reason to wish that you had grown up a bramble, not a fir tree.'

I've always been impressed by the detail and skill that Arthur Rackham applied to his illustrations. Using ink and watercolour, he employed a technique which is hard to copy (but a lot of fun attempting).
Watercolour with Platinum Carbon black ink using a speedball pen on Fabriano Studio Watercolour paper, 30 x 21.5 cm.


À l'époque des vieux jours d'hiver, les bûcherons travaillaient forts dans les vallées des rivières des Outaouais et de Gatineau, abattant d'énormes arbes. Les billes seraient traînées par des équipes de chevaux sur des sentiers enneigés jusqu'au bord des rivières ou elles attendraient le dégel printanier lorsque les billes pourraient être acheminées en aval vers les scieries d'Ottawa et de Gatineau. Mon illustration se moque un peu du sort d'un pauvre arbre. Je l'ai fait à partir d'une illustration originale créée par Arthur Rackham (voir ci-dessous). Il a été publié dans une version de 1912 des Fables d'Esope traduit par Vernon Jones, pour l'histoire 'Le sapin et la ronce'. L'histoire va comme suit :

Un sapin dit avec ravissement à une ronce, ⟪Vous n'êtes utile à rien⟫. La ronce répondit, ⟪Ma pauvre créature, si tu ne fais que penser aux haches et aux scies qui vont te réduire, tu aurais raison de souhaiter que tu aies grandi une ronce, pas un sapin.⟫

J'ai toujours été impressionné par le détail et la compétence qu'Arthur Rackham a appliqués à ses illustrations. En utilisant de l'encre et de l'aquarelle, il a utilisé une technique difficilee à copier (mais très amusante à essayer).
Aquarelle avec encre noire Platinum Carbon utilisant un stylo speedball sur papier Fabriano Studio Aquarelle, 30 x 21,5 cm.

Arthur Rackham




Sunday, February 4, 2018

Ice sculptors / Les sculpteurs de glace


Winterlude has started in Ottawa-Gatineau with near perfect conditions this year. It's cold (around -14 C at night) which is not too cold to prevent people from enjoying the activities and not too warm to melt the skating rinks, snow slides and ice sculptures during the day. Last night I visited the Crystal Garden at Confederation Park and saw a lot of the sculptors working on their ice creations (see my photos below). Its fascinating to watch them use chain saws, heating irons, scrapers and brushes on blocks of transparent ice. Its also a little poignant to realize that these masterpieces will all melt away in a few weeks.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore 500 series sketchbook, 22 x 19 cm.

Le Bal de Neige a débuté à Ottawa-Gatineau avec des conditions quasi parfaites cette année. Il fait froid (autour de -14 C la nuit) qui n'est pas trop froid pour empêcher les gens de profiter des activités et pas trop chaud pour faire fondre les patinoires, les glissades de neige et les sculptures de glace pendant la journée. La nuit dernière, j'ai visité les Reflets de glace au parc de la Confédération et j'ai vu beaucoup de sculpteurs travailler sur leurs créations de glace (voir mes photos ci-dessous). Il est fascinant de les voir utiliser des scies à chaîne, des fers à repasser, des grattoirs et des brosses sur des blocs de glace transparente. C'est aussi un peu triste de se rendre compte que ces chefs-d'œuvre vont tous fondre dans quelques semaines.Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 22 x 19 cm.