Friday, February 7, 2020

Cottage in winter forest / Le chalet dans un forêt d'hiver


Canadian winters can be long and sometime harsh. Nonetheless there's great beauty to be experienced at this time of year if you have the patience and fortitude to notice it: the crisp crunchy sound of snow underfoot as you walk on a very cold day; the long shadows that are created by the sun, low on the horizon; the different layers of snow that record the various snowstorms since the last thaw (if there ever was one); sounds that carry from far away unobstructed by forest leaves; brilliant white landscapes during the day and illuminated vistas at night; intricate frost patterns on your windows; icicles growing on dead vines; ice skating outdoors on the canal. Of course I've enjoyed a week away in some warm climate but when I return to winter it feels like home.
Gouache painting on Fabriano watercolour paper, 29 x 22 cm

Les hivers canadiens peuvent être longs et parfois rigoureux. Néanmoins, il y a une grande beauté à vivre à cette période de l'année si vous avez la patience et le courage de le remarquer : le son croquant de la neige sous les pieds lorsque vous marchez pendant une journée très froide; les longues ombres créées par le soleil, basses à l'horizon; les différentes couches de neige qui enregistrent les différentes tempêtes de neige depuis le dernier dégel (s'il y en a jamais eu); des sons qui viennent de loin sans être obstrués par les feuilles des forêts; des paysages d'un blanc éclatant le jour et des vues illuminées la nuit; motifs de givre complexes sur vos fenêtres; glaçons poussant sur des vignes mortes; patinage sur glace en plein air sur le canal. Bien sûr, j'ai profité d'une semaine dans un climat chaud, mais quand je retourne à l'hiver, je me sens comme chez moi.Peinture à la gouache sur papier aquarelle Fabriano, 29 x 22 cm

Tuesday, January 28, 2020

Downtown Gatineau / Le centre-ville de Gatineau


Last week I had an errand to run which involved waiting in my car for around 40 minutes or so. I decided to bring my Moleskine sketchbook with me and to draw some scene in the vicinity where I was parking. Street parking is never easy to find downtown, so I took the first one I saw. Unfortunately when I looked at the scene in front and to the side of me, there wasn't much to sketch. I resigned myself to just wait and rest, but glancing in my rear view mirror I saw a fairly good scene. This is the result. I drew it in pencil and inked it at home using some reference photos. What I didn't realize while drawing from my rear view mirror, was the fact that the mirror reversed the horizontal planes of the scene. I only noticed this much later when I was looking at some of my reference photos. While I could correct this digitally, I thought that I would leave it as I saw it.
Ink drawing in a Moleskine sketchbook, 25 x 20 cm.

La semaine dernière, j'ai eu une course à faire qui impliquait d'attendre environ 40 minutes dans ma voiture. J'ai décidé d'apporter mon carnet de croquis Moleskine avec moi et de dessiner une scène dans les environs où je me stationnais. Ce n'est jamais facile à trouver un stationnement dans la rue au centre-ville, alors j'ai pris le premier que j'ai vu. Malheureusement, quand j'ai regardé la scène devant et à côté de moi, il n'y avait pas grand-chose à dessiner. Je me suis résigné à attendre et à me reposer, mais en regardant dans mon rétroviseur, j'ai vu une assez bonne scène. Voilà le résultat. Je l'ai dessiné au crayon et je l'ai encré à la maison en utilisant des photos de référence. Ce que je n'avais pas réalisé en dessinant à partir de mon rétroviseur, c'était le fait que le miroir inversait les plans horizontaux de la scène. Je ne l'ai remarqué que beaucoup plus tard lorsque je regardais certaines de mes photos de référence. Bien que je puisse corriger cela numériquement, je pensais que je le laisserais tel que je l'ai vu.
Dessin à l'encre dans un carnet de croquis Moleskine, 25 x 20 cm.

Thursday, January 23, 2020

Kitchen window in winter / Fenêtre de cuisine en hiver

Recently, the Ottawa Urban Sketchers sent a challenge to its members. We were asked to sketch from a window in the month of January (a time of the year when it's unthinkable - or certainly uncomfortable - to sketch outdoors). This was my offering - my kitchen window with a pot of basil sitting on the sill and my apple tree in the background.
I sketched this scene on watercolour paper with a pencil. Before painting it, I photographed the line drawn artwork and sent it to my iPad Pro where I 'painted' it with an app called Procreate. Altogether, it took me about two hours to paint this image but not all in one sitting. The advantage of painting with a tablet is that you can pick it up at any moment and spend either 5 minutes or 5 hours working on it. There's no setup or cleanup time to bother with - you simply turn your tablet on and immediately begin painting. There's also no problem to correct errors or to change a colour - something which may be extremely difficult with watercolours and challenging with oils or acrylics. The one disadvantage with digital painting is that you don't have a physical object to manipulate and exhibit.
Digital painting on an iPad Pro with Procreate.

Récemment, les Urban Sketchers d'Ottawa ont lancé un défi à ses membres. On nous a demandé de dessiner à partir d'une fenêtre au mois de janvier (une période de l'année où il est impensable - ou certainement inconfortable - de dessiner à l'extérieur). Voici mon offrande - ma fenêtre de cuisine avec un pot de basilic assis sur le rebord et mon pommier en arrière-plan.
J'ai dessiné cette scène sur papier aquarelle avec un crayon. Avant de le peindre, j'ai photographié le dessin au trait et l'ai envoyé à mon iPad Pro où je l'ai "peint" avec une application appelée Procreate. Au total, il m'a fallu environ deux heures pour peindre cette image, mais pas tous en une seule séance. L'avantage de peindre avec une tablette c'est que vous pouvez la récupérer à tout moment et y consacrer 5 minutes ou 5 heures. Il n'y a pas de temps de configuration ou de nettoyage pour vous embêter - vous allumez simplement votre tablette et commencez immédiatement à peindre. Il n'y a pas non plus de problème pour corriger les erreurs ou pour changer une couleur - quelque chose qui peut être extrêmement difficile avec des aquarelles et difficile avec des huiles ou des acryliques. Le seul inconvénient de la peinture numérique c'est que vous n'avez pas d'objet physique à manipuler et à exposer.
Peinture numérique sur iPad Pro avec Procreate.

Saturday, January 11, 2020

A creek in Leamy Lake Park in winter / Un ruisseau du parc du lac Leamy en hiver




At the western end of the Pont Noir pedestrian bridge which crosses the Gatineau River, there's a meandering creek that catches my eye throughout the seasons. Its twisting path is rather unique which, I guess, is the principle reason I stop and admire it. However, I do notice that the creek is muddy with unclear water and sometimes you can see a lot of urban debris in it - discarded tires, shopping carts, etc. But now that winter is here, a lot of this pollution is hidden under a blanket of snow making this creek a rather pleasant sight. Part of the magic of winter, I guess.
Watercolour in an Arches sketchbook, 28 x 21 cm.

À l'extrémité ouest du pont piétonnier du pont Noir qui traverse la rivière Gatineau, il y a un ruisseau sinueux qui attire mon attention tout au long des saisons. Son chemin tortueux est plutôt unique, ce qui, je suppose, est la raison principale pour laquelle je m'arrête et l'admire. Cependant, je remarque que le ruisseau est boueux avec de l'eau peu claire et parfois vous pouvez voir beaucoup de débris urbains - les pneus jetés, les chariots des épiceries, etc. Mais maintenant que l'hiver est ici, une grande partie de cette pollution est cachée sous un couverture de neige faisant de ce ruisseau une vue plutôt agréable. Une partie de la magie de l'hiver, je suppose.
Aquarelle dans un carnet de croquis d'Arches, 28 x 21 cm.

Wednesday, January 8, 2020

Freezing of the Gatineau River / Le gel de la rivière Gatineau

Yesterday I took one of my regular walks over a pedestrian bridge which spans the Gatineau River towards the Leamy Lake Park. It was a delightful winter day - fairly sunny with -6C weather and no wind. I could have almost sketched this scene en plein air! Instead I took some reference photos and created this image at home later in the day. What I found interesting was the way in which the river was slowing freezing. I recall that a couple of weeks ago, there was no ice covering at all. Gradually, almost imperceptibly, ice stretches from the shoreline and finds paths where the current is not strong. Eventually the whole river will be covered at this location and you can walk across on the ice - something that I'd still prefer not to try.
Watercolour in a Moleskine watercolour sketchbook, 26.5 x 19 cm.

Hier, j'ai fait une de mes promenades régulières sur un pont piétonnier qui enjambe la rivière Gatineau vers le parc du lac Leamy. C'était une belle journée d'hiver - assez ensoleillée avec -6 ° C et pas de vent. J'aurais presque pu esquisser cette scène en plein air! Au lieu de cela, j'ai pris des photos de référence et j'ai créé cette image à la maison plus tard dans la journée. Ce que j'ai trouvé intéressant, c'est la façon dont la rivière se congel lentement. Je me souviens qu'il y a quelques semaines, il n'y avait pas du tout de glace. Progressivement, presque imperceptiblement, la glace s'étend du rivage et trouve des chemins où le courant n'est pas fort. À la longue, toute la rivière sera couverte à cet endroit et vous pouvez traverser la rivère sur la glace - quelque chose que je préférerais ne pas essayer.
Aquarelle dans un carnet de croquis aquarelle Moleskine, 26,5 x 19 cm.

Thursday, January 2, 2020

The Starless Sea

 
I like to read books. All kinds of books - histories, detective and fantasy novels, non-fiction, biographies, etc. When I began reading my last novel - The Starless Sea by Erin Morgenstern - I thought that it might be fun to try and illustrate some sections since it's a very visually descriptive fantasy novel. However, I soon found out that this experiment was more challenging than I first thought. For instance, when you make illustrations for a book which you haven't finished reading, you may find descriptions in later chapters that provide more or different information pertaining to your illustration. It may even force you to drastically alter that image. This can be frustrating and is one reason why professional illustration is such a demanding art form. A professional illustrator must be very familiar with the entire story before starting. As well, they must deal with other matters such as the overall style of the illustrations and the demands of book editors. One thing that helped me in my little experiment was to use digital painting for my illustrations. Using my iPad, I could quickly flip from the text of the novel to my painting. It also made alterations much easier to do than with traditional methods like watercolour or ink drawing. This experiment was fun and allowed me to do two of the things that I most enjoy (reading and drawing) in a very comfortable manner.
Digital images created on an iPad Pro with Procreate.
(Note: While I enjoyed the beginning of this novel, I felt that it lost its appeal for me less than halfway through. But I won't get into that now, since its an entirely separate matter from the subject of this post.)
 
J'aime lire des livres. Toutes sortes de livres - les histoires, les romans policiers et fantastiques, les non-fiction, biographies, etc. Quand j'ai commencé à lire mon dernier roman - The Starless Sea (Le mer sans étoiles) de Erin Morgenstern - j'ai pensé qu'il serait intéressant d'essayer à dessiner quelques sections  car c'est un roman fantastique très visuellement descriptif. Cependant, j'ai vite découvert que cette expérience était plus difficile que je ne le pensais au départ. Par exemple, lorsque vous créez des illustrations pour un livre que vous n'avez pas fini de lire, vous pouvez trouver des descriptions dans les chapitres ultérieurs qui fournissent des informations plus ou différentes concernant votre illustration. Cela peut même vous forcer à modifier radicalement cette image. Cela peut être frustrant et c'est l'une des raisons pour lesquelles l'illustration professionnelle est une forme d'art si exigeante. Un illustrateur professionnel doit bien connaître toute l'histoire avant de commencer. De plus, ils doivent traiter d'autres questions telles que le style général des illustrations et les exigences des éditeurs de livres. Une chose qui m'a aidé dans ma petite expérience a été d'utiliser la peinture numérique pour mes illustrations. En utilisant mon iPad, j'ai pu rapidement passer du texte du roman à ma peinture. Cela a également rendu les modifications beaucoup plus faciles à faire qu'avec les méthodes traditionnelles comme l'aquarelle ou le dessin à l'encre. Cette expérience était amusante et m'a permis de faire deux des choses que j'aime le plus (lire et dessiner) d'une manière très confortable.
Images numériques créées sur un iPad Pro avec Procreate.
(Remarque: Bien que j'ai apprécié le début de ce roman, j'ai senti qu'il avait perdu son attrait pour moi à moins de la moitié du chemin. Mais je n'entrerai pas dans les détails maintenant, car c'est une question entièrement distincte du sujet de cet article.)
 
 
The key collector / le collecteur de clés
 
 

Saturday, December 21, 2019

A stag in the snow / Un cerf dans la neige


Last week I took a detour during my walk in the Lac Leamy Park. I followed a small trail which went inside the forest and twisted through trees and small brush. At one point I stopped to take my bearings and to my astonishment a small stag was standing nearby. It seemed to have materialized from nowhere. After a couple of moments of conversation I slowly continued on my path and to my surprise the deer followed me. (I thought I may have stumbled on its regular walking path.) Then, just as quickly as it appeared, I looked around and it was gone. I thought to myself that this could make a good subject for a sketch. Then as I was reading Erin Morgenstern's The Starless Sea, I came across this passage which seemed to perfectly summarize the encounter:
There is a stag in the snow. Blink and he will vanish. Was he a stag at all or was he something else? Was he a sentiment hanging unspoken or a path not taken or a closed door left unopened? Or was he a deer, glimpsed amongst the trees and then gone, disturbing not a single branch in his departure?
Digital image on an iPad Pro with Procreate.

La semaine dernière, j'ai fait un détour lors de ma promenade dans le parc du Lac Leamy. J'ai suivi un petit sentier qui est entré dans la forêt et s'est tordu à travers les arbres et les petites broussailles. À un moment, je me suis arrêté pour prendre mes repères et, à mon grand étonnement, un petit cerf se tenait à proximité. Il semblait s'être matérialisé de nulle part. Après quelques instants de conversation, je continuai lentement mon chemin et à ma grande surprise, le cerf me suivit. (Je pensais que j'avais peut-être trébuché sur son chemin de marche régulier.) Puis, aussi vite qu'il est apparu, j'ai regardé autour de moi et il était parti. Je me suis dit que cela pourrait faire un bon sujet pour un croquis. Alors que je lisais The Starless Sea (La mer sans étoiles) d'Erin Morgenstern, je suis tombé sur ce passage qui semblait parfaitement résumer la rencontre:
 Il y a un cerf dans la neige. Clignote et il disparaîtra. Était-il un cerf ou était-il autre chose? Était-ce un sentiment suspendu, un chemin non emprunté ou une porte fermée non ouverte? Ou était-ce un cerf, entrevu parmi les arbres, puis parti, ne dérangeant pas une seule branche dans son départ?
Image numérique sur un iPad Pro avec Procreate.
 

Tuesday, December 17, 2019

Christmas Market / Le marché de Noël



This time of year, there are a lot of lovely Christmas markets taking place throughout the region. Besides the colourful kiosques of the artisans, these markets often have brightly dressed carolers singing and lively bands playing. So with the prospects of having so much to draw, the Ottawa Urban Sketchers decided to hold its last event of the year at the Christmas Market in Lansdowne Park last weekend. Most sketchers stayed inside the Aberdeen Pavilion but a couple (like me) decided to venture outside in the -11 C weather to sketch. I came well-equipped with warm clothing and gloves, and spirits instead of water for my watercolour paint. I found a (relatively) sheltered area to draw but could only endure two 15-minute sessions in that cold. My outdoor watercolour painting of the large Christmas tree in front of the Aberdeen Pavilion, and my indoor ink sketch of a bluegrass band were finished in the comfort of my home. I extend a big thanks to the organizer of the sketching event, Cindi Moynahan-Foreman, for such a pleasant outing.
Watercolour in an Arches sketchbook, 25 x 21 cm.
Ink drawing in a Moleskine sketchbook, 25 x 20 cm.

Cette période de l'année, il y a beaucoup de beaux marchés de Noël dans toute la région. Outre les kiosques colorés des artisans, ces marchés ont souvent des chanteurs en costumes et des orchestres animés. Alors avec la perspective d'avoir tant de choses à dessiner, les Urban Sketchers d'Ottawa ont décidé de tenir leur dernier événement de l'année au Marché de Noël au Parc Lansdowne la fin de semaine dernière. La plupart des dessinateurs sont restés à l'intérieur du pavillon Aberdeen, mais un couple (comme moi) ont décidé de s'aventurer à l'extérieur (température -11 ° C) pour dessiner. Je suis venu bien équipé avec des vêtements et gants chauds, et des spiritueux au lieu de l'eau pour ma peinture à l'aquarelle. J'ai trouvé une endroit (relativement) abritée pour dessiner mais je n'ai pu supporter que deux séances de 15 minutes dans ce froid. Ma peinture à l'aquarelle en plein air du grand arbre de Noël devant le pavillon Aberdeen et mon croquis à l'encre d'intérieur d'un groupe de bluegrass ont été finis dans le confort de ma maison. Je remercie chaleureusement l'organisatrice de l'événement de croquis, Cindi Moynahan-Foreman, pour cette agréable sortie.
Aquarelle dans un carnet de croquis d'Arches, 25 x 21 cm.
Dessin à l'encre dans un carnet de croquis Moleskine, 25 x 20 cm.


 

Monday, November 25, 2019

Chickadee on a post / Mésange sur un poteau

While  walking through different parks lately, I seem to notice that the chickadees are particularly active. As soon as you step into their territory, they swoop down around you expecting some food. I suspect that they're getting ready for the colder weather and are desperate especially for sunflower seeds. This is a sketch I made of a chickadee collecting seeds from a post. I made it on my iPad Pro based on a photo that I took.
Digital image made with an iPad Pro and Procreate.

En me promenant dans différents parcs ces derniers temps, il me semble que les mésanges sont particulièrement actives. Dès que vous entrez sur leur territoire, ils s’enfoncent autour de vous et attendent de la nourriture. Je soupçonne qu'ils se préparent au froid et qu'ils sont désespérés, en particulier pour les graines de tournesol. Voici un croquis que j'ai fait d'une mésange ramassant des graines d'un poteau. Je l'ai fait sur mon iPad Pro à partir d'une photo que j'ai prise.
Image numérique réalisée avec un iPad Pro et Procreate.

Thursday, November 21, 2019

Deer in early winter / Cerf en début d'hiver


Lately the weather has almost returned to normal in Ottawa-Gatineau. It's such a relief after the terrible cold we've had, and so I've taken the opportunity to take long walks along the bike paths leading into the Leamy Lake Park. I follow a portion of the same route that I take in warmer weather with my bike. The park is very quiet at this time of the year. And it looks very different without leaves on the trees and a thin layer of snow on the ground. I've encountered few people during my visits but did meet a solitary deer one morning. It was fairly close to me but didn't seem at all alarmed as it foraged for something to eat. From a snapshot I took, I created this quick sketch on my iPad.
Digital image on an iPad Pro with Procreate.

Dernièrement, le temps est presque revenu à la normale à Ottawa-Gatineau. C’est un tel soulagement après le froid glacial que nous avons eu, et j’en ai donc profité pour faire de longues promenades le long des pistes cyclables menant au parc du lac Leamy. Je marche sur une portion du même sentir que je prends par temps chaud avec mon vélo. Le parc est très calme à cette époque de l'année. Et il a l'air très différent sans feuilles sur les arbres et une fine couche de neige sur le sol. J'ai rencontré peu de gens lors de mes visites mais j'ai rencontré un cerf solitaire un matin. Il était assez proche de moi mais ne semblait pas du tout alarmé car il cherchait quelque chose à manger. À partir d'un instantané que j'ai pris, j'ai créé cette esquisse rapide sur mon iPad.
Image numérique sur un iPad Pro avec Procreate.

Thursday, November 14, 2019

Egret in flight / Aigrette en vol



This summer we spied, for the first time, an egret at our lake north of Ottawa-Gatineau. It was surprising to see this large ghostly bird on the shoreline of the lake and in flight over the water. In shape, it resembled the great blue herons that regularly nest here but its bright white colour certainly makes it stand out.
Although this image may look like an oil painting, I actually made it one evening on my iPad Pro using Procreate. Back in the summer, I'd been thinking of creating a watercolour painting of this scene but didn't get around to it. Picking up my tablet at the end of the day, I began to rough out the scene and before you knew it, it was finished! This is one of the things that I like about digital painting - you can accomplish something worthwhile in little time without having to spend a lot of time setting up and cleaning up afterwards. On the other hand, you can also spend dozens of hours slowly working out the small details of an image but in small chunks of time that become available while waiting in the dentist's office or at the garage, for instance. Anyway, its great fun to have another tool to create some art.
Digital painting created with Procreate on an iPad Pro.

Cet été, nous avons aperçu pour la première fois une aigrette au bord de notre lac, au nord d’Ottawa-Gatineau. C'était surprenant de voir ce grand oiseau fantomatique sur le rivage du lac et en vol au-dessus de l'eau. Sa forme ressemblait aux grands hérons bleus qui y nichent régulièrement, mais sa couleur blanche brillante le distingue certainement des autres.
Bien que cette image ressemble à une peinture à l'huile, je l'ai réalisée un soir sur mon iPad Pro avec Procreate. En été, je pensais créer une aquarelle de cette scène, mais je n'y suis pas parvenu. En reprenant ma tablette à la fin d'une journée, j'ai commencé à dessiner la scène et dans peu de temps, c'était fini! C’est l’une des choses que j’aime dans la peinture numérique: vous pouvez réaliser quelque chose de valable en peu de temps sans avoir à passer beaucoup de temps de s'installer et à nettoyer par la suite. D'autre part, vous pouvez également passer des dizaines d'heures à régler lentement les petits détails d'une image, mais par petits morceaux de temps qui deviennent disponibles en attendant par exemple chez le dentiste ou le garage. Quoi qu'il en soit, c'est très amusant d'avoir un autre outil pour créer de l'art.
Peinture numérique créée avec Procreate sur un iPad Pro.

Tuesday, November 12, 2019

Lac Leamy Park pavilion / Pavillon du parc du Lac Leamy

I began this sketch while I was taking a bike ride in the Lac Leamy Park (Gatineau, QC) at the end of October. The weather was good for that time of year, somewhere around 10C with sunny skies. However, I knew that it was probably the last ride of the year since the forecast was for colder and wetter weather ahead. Over the years, I've sketched this park from all sorts of viewpoints in different seasons. It's forever changing and there's always something interesting to see - like the pair of deer I noticed foraging inside a forested area. I look forward to cycling here again next year ... and maybe I can even do some cross-country skiing here this winter.
Ink drawing in a Moleskine sketchbook, 25 x 20 cm.

J'ai commencé ce dessin quand je faisais une randonnée à vélo dans le parc du lac Leamy (Gatineau, QC) à la fin du mois d'octobre. La météo était clémente pour cette période de l’année, autour de 10C avec un ciel ensoleillé. Cependant, je savais que c’était probablement ma dernière randonnée de l’année puisque les prévisions météorologiques annoncaient les temps plus froids avec la pluie. Au fil des ans, j'ai dessiné ce parc à partir de divers points de vue et de différentes saisons. Le parc change constamment et il y a toujours quelque chose d'intéressant à voir - comme les chevreuilles que j'ai remarqué en train de fouiller dans une zone forestière. J'ai hâte de revenir à vélo ici l'année prochaine ... et peut-être que je pourrais même faire du ski de fond ici cet hiver.
Dessin à l'encre dans un carnet de croquis Moleskine, 25 x 20 cm.
 
 

Tuesday, November 5, 2019

Zion Canyon


It was a breath-taking visit to the Zion Canyon in Utah. The scale of the canyons in this part of the United States is incredible. Here, the rock cliffs soar into the sky and the landscape is continually in motion - the colours of the stratified rock change, the vegetation alters from dry to verdant, and the altitude seems to climb from site to site (from 3,600 to 8.700 feet). This is a small sketch I started at the Visitor Center in the Zion National Park.
Watercolour in a Arches Travel Book, 24 x 15 cm.

Ce fut une visite à couper le souffle dans le canyon de Zion dans l'Utah. L'ampleur des canyons dans cette partie des États-Unis est incroyable. Ici, les falaises rocheuses s’élèvent dans le ciel et le paysage est continuellement en mouvement - les couleurs des roches stratifiées changent, la végétation change de sèche à verdoyante et l’altitude semble monter d’un site à l’autre (de 3 600 à 8 700 pieds). Voici un petit croquis que j'ai commencé au centre d'accueil dans le parc national de Zion.
Aquarelle dans un livre de voyage Arches, 24 x 15 cm.
 
 


Thursday, October 24, 2019

Bryce canyon


The Bryce Canyon in Utah possesses a unique beauty. As part of the vast collection of canyons in the Colorado Plateau, it's similar to other sites you would see in the Grand Canyon or the Zion Canyon. What I found rather stunning here were the thousands of hoodoos (limestone pillars) that go on for as far as the eye could see. Some resembled statutes and others forts or castles. The colour of the rock was also captivating. It was pleasant to walk along the trail at the summit and to take a few moments to sketch the view.
Watercolour in a Arches Travel Book, 24 x 15 cm.

Le Bryce Canyon dans l'Utah possède une beauté unique. Faisant partie de la vaste collection de canyons du plateau du Colorado, ce site ressemble à d’autres sites que vous verriez dans le Grand Canyon ou le Canyon de Zion. Ce que j'ai trouvé plutôt étonnant ici, ce sont les milliers de hoodoos (piliers de calcaire) qui s'étendent à perte de vue. Certains ressemblaient à des statuts et d'autres à des forts ou à des châteaux. La couleur du rocher était également captivante. Il était agréable de marcher le long du sentier au sommet et de prendre quelques instants pour dessiner la vue.
Aquarelle dans un carnet de voyage Arches, 24 x 15 cm.


Monday, October 21, 2019

The Mirage pool / La piscine du Mirage


This is a sketch of the pool at the Mirage hotel on the Las Vegas Strip. It feels like you're in a tropical paradise with a waterfall and lagoon surrounded by the jungle. But, of course, you're in the middle of a large city built in a desert. I guess this is what Las Vegas is about - creating something that's artificial but so spectacular you can't resist visiting. And the pool was indeed beautiful and relaxing with the sound of falling water and the sight of tall palm trees gently swaying in the breeze.
Ink drawing in a Moleskine sketchbook, 25 x 20 cm.

Voici un croquis de la piscine de l’hôtel Mirage sur le Strip de Las Vegas. On a l'impression d'être dans un paradis tropical avec une cascade et un lagon entouré par la jungle. Mais, bien sûr, vous êtes au milieu d'une grande ville construite dans un désert. Je suppose que c’est l’objet de Las Vegas: créer quelque chose d’artificiel mais tellement spectaculaire que vous ne pouvez pas résister à la visite. Et la piscine était vraiment belle et relaxante avec le bruit de l'eau qui tombait et la vue de grands palmiers se balançant doucement dans la brise.
Dessin à l'encre dans un carnet de croquis Moleskine, 25 x 20 cm.

Saturday, October 19, 2019

The Dolphin Bar



What's a pool without a bar? At the Mirage Hotel, they also had large beautiful heated pools and, of course, a few bars for the thirsty. (You may have to take out a bank loan to purchase a couple of cocktails, but that seems to be the norm for Las Vegas.) While resting in a lounge chair, I began this sketch of the Dolphin Bar which was surrounded by plants and trees of all sorts of varieties.
Ink drawing in a Moleskine sketchbook, 25 x 20 cm.

Qu'est-ce qu'une piscine sans un bar? À l’hôtel Mirage, ils disposaient également de grandes piscines chauffées et, bien sûr, de quelques bars pour les assoiffés. (Vous devrez peut-être contracter un emprunt bancaire pour acheter quelques cocktails, mais cela semble être la norme à Las Vegas.) Alors que je me reposais dans une chaise longue, j’ai commencé ce croquis du Dolphin Bar, entouré de plantes et de arbres de toutes sortes de variétés.
Dessin à l'encre dans un carnet de croquis Moleskine, 25 x 20 cm.

Thursday, October 17, 2019

Las Vegas pools / Les piscines de Las Vegas



Although the city of Las Vegas (Nevada) is built in the middle of a desert, there's no lack of water along its famous Strip. Most of the large hotel resorts have fountain displays gushing with water in front of their establishments and lavish pools in the back. While at Caesar's Palace, I had a chance to spend some time at their pools which reflect the architecture of the ancient Roman Empire. This is a sketch I made of the Temple Pool, complete with roman columns and statues.
Ink sketch in a Moleskine sketchbook, 25 x 20 cm

Bien que la ville de Las Vegas (Nevada) soit construite au milieu d’un désert, les eaux ne manquent pas le long de son célèbre Strip. La plupart des grands complexes hôteliers présentent des fontaines jaillissantes avec de l’eau devant leurs établissements et des piscines somptueuses à l’arrière. Au Caesar's Palace, j'ai eu la chance de passer du temps dans leurs piscines qui reflètent l'architecture de l'ancien empire romain. Ceci est un croquis que j'ai fait de la piscine du temple, avec des colonnes et des statues romaines.
Esquisse à l'encre dans un carnet de croquis Moleskine, 25 x 20 cm

Monday, October 14, 2019

Eiffel Tower in Las Vegas / Tour d'Eiffel à Las Vegas


No, this is not a scene from Paris, France. It's a sketch from my hotel room in Las Vegas along the famous Strip. Hotel resorts here follow theme-park themes and this one has a Parisian one with an architectural entranceway that suggest the Louve and a colourful hot air ballon equipped with large advertising monitors. Its Eiffel Tower is about half the size of the real one (164 m vs 324 m in height) but it's very impressive nonetheless. At night, it sizzles with a light show. Although this all sounds rather kinky, when you are there it really feels spectacular. At the Belagio Hotel there's a water-fountain show, at the Mirage Hotel there's a volcano eruption show, at the Venetian Hotel there are gondola rides and the Rialto Bridge next to St Mark's Tower and the Doge's Palace. And the list goes on. 
Ink drawing in a Moleskine sketchbook, 25 x 20 cm.
P.S., This is my first sketch in a brand new Moleskine. Hopefully it won't take me five years to complete like my last Moleskine. 

Non, ce n'est pas une scène de Paris, en France. C'est un croquis de ma chambre d'hôtel à Las Vegas le long du célèbre Strip. Ici, les complexes hôteliers suivent les thèmes des parcs à thème. Celui-ci en possède un parisien avec une entrée architecturale évoquant le Louve et un ballon à air chaud coloré équipé de grands écrans publicitaires. Sa tour Eiffel est environ deux fois plus petite que la vraie (164 m contre 324 m de hauteur), mais elle n'en reste pas moins impressionnante. La nuit, il y a un spectacle de lumière qui grésille. Bien que tout cela semble plutôt bizarre, quand on est là-bas, on se sent vraiment spectaculaire. À l'hôtel Belagio, il y a un spectacle de fontaines, à l'hôtel Mirage, à un spectacle d'éruptions volcaniques, à l'hôtel Venetian, il y a des tours en gondole et le pont du Rialto, à côté de la tour Saint-Marc et du palais des Doges. Et la liste continue.
Dessin à l'encre dans un carnet de croquis Moleskine, 25 x 20 cm.
P.S., Ceci est ma première esquisse dans une toute nouvelle Moleskine. Espérons que cela ne me prendra pas cinq ans à completer, comme mon dernier Moleskine.

Las Vegas Eiffel tower / Le tour Eiffel à Las Vegas

Friday, October 11, 2019

Completed Moleksine sketchbook / Carnet de croquis Moleskine terminé




Several years ago, I received two small Moleskine sketchbooks from my son as a gift. At that time, I was accustomed to sketching in larger books using a full page. So I was a little apprehensive in going to a smaller size and sketching over a two-page spread (with an annoying crease in the middle of the image). Eventually, I got used to it. The advantage of using these Moleskine sketchbooks is that they take very little room and the quality of the paper is surprisingly very good. At first I thought that the ink would go right through the page, but that's not the case. You can even apply a light watercolour wash if you want. I like to carry a Moleskine whenever I go bike riding and begin a quick ink sketch. Recently I finished my first Moleskine sketchbook and thought that I would post a video of the entire 50-sketch collection here. Warning: You may have to wait another five years for my second one to be completed.

Il y a plusieurs années, j'ai reçu en cadeau deux petits carnets de croquis Moleskine de mon fils. À cette époque, j'avais l'habitude de dessiner dans des livres plus large en utilisant une page entière. J'avais donc un peu peur de passer à une taille plus petite et d'esquisser sur deux pages (avec un pli gênant au milieu de l'image). Finalement, je me suis habitué. L'avantage d'utiliser ces carnets de croquis Moleskine c'est qu'ils ne prennent que très peu de place et que la qualité du papier est étonnamment très bonne. Au début, je pensais que l'encre traverserait la page, mais ce n'est pas le cas. Vous pouvez même appliquer un léger lavage à l'aquarelle si vous le souhaitez. J'aime porter un Moleskine chaque fois que je fais du vélo et en commencant un rapide dessin à l'encre. Récemment, j'ai terminé mon premier carnet de croquis Moleskine et j'ai pensé d'afficher ici une vidéo de la collection complète des 50 croquis. Attention: Vous devrez peut-être attendre encore cinq ans pour que mon deuxième soit terminé.

Monday, September 23, 2019

Château Laurier


The Château Laurier is one of the iconic landmarks of Ottawa. Located next to the Parliament Buildings and bordering the Rideau Canal and Major's Hill Park, it commands an impressive site in the heart of the city. This hotel was first built between 1909 and 1912 by the Grand Trunk Railway and another wing was added in 1929. Its gothic revival architectural style is similar to other great railway hotels in Canada - namely, the Château Frontenac in Québec City (Québec), the Banff Springs Hotel in Banff National Park (Alberta), and the Empress Hotel in Victoria (British Columbia). There's been a lot of controversy recently when the present owners of the Château Laurier (Fairmont Hotels) applied to build another extension to the structure. Its designs have been compared to a radiator (see below) and have raised the wrath of many. Matters are now headed to court. 
A couple of weeks ago, I made this sketch of the Château Laurier during one of my bike rides while I rested in Major's Hill Park. I figured that there was a big chance that this view will disappear in years to come.
Ink sketch in a Moleskine sketchbook with Copic pens, 25 x 20 cm.

Le Château Laurier est l’un des sites emblématiques d’Ottawa. Situé à côté des édifices du Parlement et en bordure du canal Rideau et du parc Major's Hill, il occupe un site impressionnant au cœur de la ville. Cet hôtel a été construit pour la première fois entre 1909 et 1912 par le chemin de fer du Grand Tronc et une autre aile a été ajoutée en 1929. Son style architectural néo-gothique est semblable à celui des autres grands hôtels ferroviaires du Canada - à savoir le Château Frontenac à Québec (Québec), Banff Springs Hotel dans le parc national Banff (Alberta) et l’Empress Hotel à Victoria (Colombie-Britannique). Il y a eu beaucoup de controverse récemment lorsque les propriétaires actuels du Château Laurier (Hôtels Fairmont) ont demandé à construire une autre extension de la structure. Ses conceptions ont été comparées à un radiateur (voir ci-dessous) et ont suscité la colère de nombreuses personnes. Les affaires vont maintenant au tribunal.
Il y a quelques semaines, j'ai fait cette esquisse du Château Laurier lors d'une de mes balades à vélo pendant que je me reposais au parc Major's Hill. Je pensais qu'il y avait une grande chance que cette vue disparaisse dans les années à venir.
Esquisse à l'encre dans un carnet Moleskine avec des stylos Copic, 25 x 20 cm.
 
Design by Larco Investments / Conception par Lacro Investments
 
View from my trusty bike / Vue de mon vélo fidèle
Initial sketch on site / Croquis initial sur place

Monday, September 16, 2019

Marina in Gatineau Point / Marina à Pointe Gatineau

 
While going for bike rides, I usually make frequent stops to drink some water and admire the scenery. Yes, the main purpose of my rides is to get some exercise but I enjoy going to places that I find attractive to do some sketching. The above sketch was done along the promenade that follows the Ottawa River in Gatineau Point. I've made several sketches here and don't get bored with the scenery. This sketch is one of the dozen marinas that you can find along the shoreline. They've had a hard time this year due to the flooding but there appeared to be a good number of boats at the moorings. Across the river you can see the Ottawa New Edinburgh Club boathouse which - like my previous sketch of the Ottawa Rowing Club boathouse - is one of the older structures on the shoreline.
Ink drawing in a Moleskine sketchbook with Copic pens, 25 x 20 cm.

En faisant des promenades à vélo, je fais des arrêts fréquents pour boire de l'eau et admirer le paysage. Oui, l'objectif principal de mes randonnées c'est de faire de l'exercice, mais j'aime bien aller à des endroits que je trouve attrayants pour faire des croquis. Le croquis ci-dessus a été réalisé le long de la promenade longeant la rivière des Outaouais à la Pointe Gatineau. J'ai fait plusieurs croquis ici et le paysage m'ennuie jamais. Cette esquisse est l’une des douzaines de marinas que vous pouvez trouver le long du littoral. Cette année, ils ont connu des moments difficiles en raison des inondations, mais il semble y avoir un bon nombre de bateaux aux amarres. De l'autre côté de la rivière, vous pouvez voir le hangar à bateaux du club New Edinburgh d'Ottawa, qui - comme mon précédent dessin du hangar à bateaux du club d'Aviron d'Ottawa - est l'une des structures les plus anciennes du littoral.
Dessin à l'encre dans un carnet Moleskine avec des stylos Copic, 25 x 20 cm.

Wednesday, September 11, 2019

Ottawa Rowing Club / Le Club d'Aviron d'Ottawa

Last week, I cycled over to a spot that I've overlooked for a long time. I crossed the Ottawa River and turned in the direction of Lady Grey Drive - an old street in Ottawa which follows the river from the National Research Centre to the National Art Gallery. Most people never go there but the view is amazing. The Ottawa Rowing Club is found at the foot of the Drive next to the MacDonald-Cartier Bridge. The building was built in 1896 and has withstood many floods and icy winters. The club is fairly active and I can recall frequently seeing crews practice on the water when I was boating.

Ink drawing in a Moleskine sketchbook with Copic pens, 25 x 20 cm.

La semaine dernière, j’ai fait du vélo jusqu’à un endroit que je négligeais depuis longtemps. J'ai traversé la rivière des Outaouais et j'ai tourné en direction de Lady Grey Drive, une vieille rue d'Ottawa qui suit la rivière du Centre national de recherche à la Galerie d'art nationale. La plupart des gens n'y vont jamais mais la vue est incroyable. Le Club d'Aviron d'Ottawa se trouve au pied de la promenade, à côté du pont MacDonald-Cartier. Le bâtiment a été construit en 1896 et a résisté à de nombreuses inondations et hivers glaciaux. Le club est assez actif et je me souviens souvent d'avoir vu des équipages s'entraîner sur l'eau lorsque je conduisais en bateau. 
Dessin à l'encre dans un carnet Moleskine avec des stylos Copic, 25 x 20 cm.

1910 Ottawa Rowing team, photo by W. J. Topley - City of Ottawa archives


Tuesday, September 3, 2019

The Charron House / La maison Charron


This is a sketch of the Charron House (aka Maison des auteurs) in the Jacques Cartier Park in Gatineau. I've sketched it before from a different angle (click here for image) but was attracted to do it again while I was cycling past it this week. The house is one of the oldest in the region, having been built between 1826 and 1841. What caught my fancy was the sort of courtyard next to the bike path with a tree in the centre surrounded by the heritage house and floral gardens. The view onto the Ottawa River is excellent. As you can see in the photos below, I used my bike as a easel with my Moleskine sketchbook on the seat. A great way to spend a few moments.
Ink drawing in a Moleskine sketchbook with Copic pens, 25 x 20 cm.

Voici un croquis de la maison Charron (aka la maison des auteurs) dans le parc Jacques-Cartier à Gatineau. Je l'avais déjà esquissé sous un angle différent (cliquez ici pour l'image), mais j'avais envie de le refaire alors que je passais devant en faisant du vélo cette semaine. La maison est l'une des plus anciennes de la région. Elle a été construite entre 1826 et 1841. Ce qui m'intéressait le plus était une sorte de cour à côté de la piste cyclable avec un arbre au centre, entouré par la maison du patrimoine et des jardins floraux. La vue sur la rivière des Outaouais est excellente. Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous, j'ai utilisé mon vélo comme chevalet avec mon carnet de croquis Moleskine sur le siège.Une excellente façon de passer quelques minutes.
Dessin à l'encre dans un carnet Moleskine avec des stylos Copic, 25 x 20 cm.
 

 


Thursday, August 29, 2019

Pointe Gatineau and the Lady Aberdeen Bridge / Pointe Gatineau et le pont Lady Aberdeen


I made this ink sketch from photos that I took from a rugged bike path in Lac Leamy Park. The view from here is great. You can see the old Lady Aberdeen Bridge (built 1895) and the St Francis de Sales Church (built in 1886) in Pointe Gatineau. The Gatineau and Ottawa Rivers meet at this spot and provide spectacular vistas of escarpments, forested parks, sailboats, and the city centre. The thing that always impressed me about this location was that, despite being in the middle of a large city, you were surrounded by nature and could have thought civilization was far far away.
Ink sketch with Copic pens in a Moleskine watercolour sketchbook, 26 x 16.5 cm.

J'ai fait ce dessin à l'encre à partir de photos que j'ai prises d'une piste cyclable dans le parc du Lac Leamy. La vue d'ici est superbe. Vous pouvez voir le vieux pont Lady Aberdeen (construit en 1895) et l’église St Francis de Sales (construite en 1886) à Pointe Gatineau. Les rivières Gatineau et Ottawa se rejoignent à cet endroit et offrent des vues spectaculaires sur les escarpements, les parcs boisés, les voiliers et le centre-ville. Ce qui m'a toujours impressionné à propos de cet endroit, c'est que, malgré le fait d'être au milieu d'une grande ville, vous êtes entouré par la nature et auriez pu penser que la civilisation était très loin. 
Esquisse à l'encre avec des stylos Copic dans un carnet à dessin aquarelle Moleskine, 26 x 16,5 cm.

Wednesday, August 7, 2019

Archaeological dig / La fouille archéologique


Its quite a thrill to dig up pieces of pottery that date back 6000 years. This is what a group of volunteers under the direction of archaeologist, Ian Badgley, are doing now along the shoreline of the Ottawa River in the Leamy Lake Park. The dig has been organized during the month of August for several years now. Its slow work under a hot sun but some of the results have been encouraging. If you're interested in volunteering some work, check out this link
I sketched this scene en pleine air in pencil and then inked it in the air conditioned comfort of home.
Ink drawing in a Moleskine sketchbook with a Lamy Al-Star pen and Platinum Carbon black ink , 25 x 20 cm.

C'est un véritable plaisir de déterrer des pièces de poterie datant de 6000 ans. C’est ce que fait actuellement un groupe de benévoles sous la direction de l’archéologue Ian Badgley, le long du littoral de la rivière des Outaouais, dans le parc du lac Leamy. La fouille a été organisée au cours du mois d'août depuis plusieurs années. C'est du travail lent sous un chaud soleil mais certains des résultats ont été encourageants. Si vous êtes intéressé à faire du bénévolat, jetez un coup d'œil à cette site internet.
J'ai dessiné cette scène à l'air libre au crayon, puis encré dans le confort climatisé de ma maison.
Dessin à l'encre dans un carnet de croquis Moleskine avec un stylo Lamy Al-Star et une encre noire Carbon Platinum, 25 x 20 cm.