Friday, May 25, 2018

Montcalm-Taché Park in Gatineau / Le parc Montcalm-Taché à Gatineau


Earlier this week, I went on another cycling and sketching adventure. And it certainly was a great day for both. The sky was clear and the weather was refreshing. The perfect spring day. While there were many locations on my journey where I could have stopped and sketched, I limited myself to one on the shore of the Ottawa River in Gatineau at a park named Montcalm-Taché. This area is just upriver from the Chaudière Falls and lies on the Voyageurs cycling path. A modern sculpture of a boat frame and wolves by John McEwen called Boat Sight is located there in a natural-looking square surrounded by blossoming trees. I thought that this would make a great sketch. The views around this site were all inspiring as you can see from my photos below. I gave myself 30 minutes to make a rough sketch with a pencil and begin inking; the final inking and painting was done later at home. I thought that this image made a good last page in my Strathmore sketchbook. 
Watercolour with Micron pens in a Strathmore 500 series sketchbook, 27 x 16 cm.

Plus tôt cette semaine, je suis allé sur une autre aventure de vélo et de dessin. Et ce fut certainement une excellente journée pour les deux. Le ciel était clair et le temps était rafraîchissant. Une parfaite journée de printemps. Bien qu'il y ait eu beaucoup d'endroits sur mon parcours où j'aurais pu m'arrêter et esquisser, je me suis limité à un endroit sur la rive de la rivière des Outaouais, à Gatineau, dans un parc nommé Montcalm-Taché. Cet endroit est juste en amont des chutes de la Chaudière et se trouve sur la piste cyclable des Voyageurs. Une sculpture moderne d'un cadre de bateau et des loups par John McEwen appelé Le bateau et les paroles des animaux est situé là sur une place d'apparence naturelle entourée d'arbres en fleurs. J'ai pensé que cet endroit serait idéal pour un bon dessin. Les points de vue alentour de ce site étaient tous inspirants comme vous pouvez le voir dans mes photos ci-dessous. Je me suis donné 30 minutes pour faire un croquis avec un crayon et de l'encre ; l'encrage final et la peinture ont été faits plus tard à la maison. Je pensais que cette image faisait une bonne dernière page dans mon carnet de croquis Strathmore.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 27 x 16 cm.







Wednesday, May 23, 2018

Ottawa Pops Orchestra / l'Orchestre Ottawa Pops


Last weekend, I participated in an event that the Ottawa Urban Sketchers organized at the Centrepointe Theatre in Ottawa. We were invited to sketch the dress rehearsal of the Ottawa Pops Orchestra in their performance of Harry's Musical World. It was a challenge given the movement of the musicians, and the low lighting, but it was great fun. And the music was enchanting. A large group of artists showed up and the quality of their work was impressive as you can see in the link above. Many thanks to the organizers, especially Cindy Moynahan-Foreman.
Technical note: The two sketches below were completed at the event, and the sketch above was completed after the event.

La fin de semaine passée, j'ai participé à un événement que les Urban Sketchers d'Ottawa ont organisé au Théâtre Centrepointe à Ottawa. Nous avons été invités à dessiner la répétition générale de l'Orchestre Ottawa Pops dans leur interprétation du monde musical de Harry (Potter). C'était un défi étant donné le mouvement des musiciens, et l'éclairage faible, mais c'était très amusant. Et la musique était enchantant. Un grand groupe d'artistes s'est présenté et la qualité de leur travail était impressionnante comme vous pouvez le voir dans le lien ci-dessus. Un grand merci aux organisateurs, en particulier Cindy Moynahan-Foreman.
Note technique: Les deux croquis ci-dessous ont été complétés lors de l'événement, et le croquis ci-dessus a été complété après l'événement.



Tuesday, May 22, 2018

Brewery Creek in the wild / Le ruisseau de la Brasserie dans la nature

Last week I posted a sketch of Brewery Creek and mentioned that this watercourse had two completely different characters - the first being very urban in a residential/commercial section of the city with gardens on its shoreline, an island containing a  lively performance theatre, and a portion resembling a canal (with skating in winter); the second being a neglected greenspace alongside a highway which then flows through a large natural park back into the Ottawa River. This sketch is of the wild character of the creek. Parts of this section of the creek have been blighted by debris and graffiti, but there is still great beauty in the way the water flows through marshes and by overhanging trees with all sorts of waterfowl and animals along its course. Its wonderful to cycle along much of its route and contemplate painting it throughout the seasons.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore 500 series sketchbook, 26 x16 cm.

La semaine dernière, j'ai affiché un croquis du ruisseau de la Brasserie et j'ai mentionné que ce cours d'eau avait deux caractères complètement différents - le premier étant très urbain dans une section résidentielle / commerciale de la ville avec des jardins sur son rivage, une île contenant un théâtre de spectacle animé et une portion ressemblant à un canal (avec patinage en hiver); le deuxième étant un espace vert négligé le long d'une autoroute qui traverse ensuite un grand parc naturel avant de se verser dans la rivière des Outaouais. Ce croquis est du caractère sauvage du ruisseau. Des parties de cette section du ruisseau ont été gâchées par des débris et des graffitis, mais il y a toujours une grande beauté dans la façon dont l'eau coule dans les marais et en surplombant les arbres avec toutes sortes de sauvagines et d'animaux. Il est merveilleux de parcourir une grande partie de son parcours en vélo et d'envisager de le peindre au fil des saisons.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 26 x16 cm.

Thursday, May 17, 2018

The Minto Bridges / Les ponts Minto


The Minto Bridges cross the Rideau River in Ottawa and connect Green Island and Maple Island to the shorelines. They are located along a bike path that I visit, which gave me the opportunity recently to sketch one of the spans. I've always been attracted to these elegant bridges which are painted a bright white and have lovely lattice details. The bridges were constructed in 1900 and named after the then Governor General Lord Minto. I have read that they were intended to give the Governors General a more direct access to Parliament Hill from Rideau Hall, thus averting a detour through Lower Town. Today there's not much traffic that use these bridges but they are great for a promenade along a scenic part of old Ottawa.
Watercolour in a Strathmore 500 series sketchbook, 26 x 16 cm.

Les ponts Minto traversent la rivière Rideau à Ottawa et relient les ïsles Green et Maple aux rives. Ils sont situés le long d'une piste cyclable que je visite, ce qui m'a donné l'occasion récemment de dessiner l'une des travées. J'ai toujours été attiré par ces élégants ponts peints d'un blanc éclatant et dotés de jolis détails en treillis. Les ponts ont été construits en 1900 et nommés d'après le gouverneur général de l'époque, Lord Minto. J'ai lu qu'ils avaient pour but de donner un accès plus direct aux Gouverneurs générales à la colline du Parlement de Rideau Hall, empêchant ainsi un détour par la ville basse. Aujourd'hui, il n'y a pas beaucoup de circulation qui utilisent ces ponts, mais ils sont parfaits pour une promenade le long d'une partie pittoresque du vieux Ottawa.Aquarelle dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 26 x 16 cm.



Saturday, May 12, 2018

Brewery Creek near Théâtre de l'Île / Le ruisseau de la Brasserie près du Théâtre de l'Île

Last week on a bike ride, I followed Brewery Creek towards the downtown area of the Hull sector. The creek is interesting since it encircles the downtown Hull sector - flowing from the Ottawa River just above the Chaudière Falls and re-entering the Ottawa River some kilometers downstream in the Jacques Cartier Park.  On its urban journey, the creek passes by some notable sites - like the Théâtre de l'Île, the Tour Eiffel Bridge, and the former waterworks building (now a brasserie). The final portion of the creek is less refined but more natural as it passes by Highway 50 and through parklands. (As a side note, a book on the birds found in this area was written by the British High Commissioner (Malcolm MacDonald) in 1947. His official residence was just across the Ottawa River from mouth of the creek, and I can well imagine him paddling across the river to do his birding.) Anyway, to take a break on my bike ride, I stopped near the Théâtre de l'Île shoreline of Brewery Creek and began this sketch of this urban scene.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore 500 series sketchbook, 26 x 15 cm.

La semaine passée, durant mon promenade en vélo, j'ai suivi le ruisseau de la Brasserie vers le centre-ville du secteur de Hull. Le ruisseau est intéressant car il entoure le secteur du centre-ville de Hull - qui coule de la rivière des Outaouais juste au-dessus des chutes de la Chaudière et rentre dans la rivière des Outaouais à quelques kilomètres en aval dans le parc Jacques-Cartier. Lors de son périple urbain, le ruisseau passe par quelques sites remarquables - comme le Théâtre de l'Île, le pont de la Tour Eiffel et l'ancien bâtiment de l'aqueduc (aujourd'hui une brasserie). La partie finale du ruisseau est moins raffinée mais plus naturelle lorsqu'elle passe par l'autoroute 50 et à travers les parcs. (En note, un livre sur les oiseaux trouvés dans cette région a été écrit par le haut commissaire britannique (Malcolm MacDonald) en 1947. Sa résidence officielle était juste de l'autre côté de la rivière des Outaouais de l'embouchure du ruisseau, et je peux l'imaginer pagayer de l'autre côté de la rivière pour faire son birding.) Quoi qu'il en soit, pour faire une pause sur mon promenade en vélo, je me suis arrêté près du Théâtre de l'Île au rivage du ruisseau et j'ai commencé ce croquis de cette scène urbaine.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 26 x 15 cm.

Sunday, May 6, 2018

Gatineau Point's Quay of Legends / Le Quai-des-Légendes à la Pointe Gatineau

The City of Gatineau and the National Capital Commission have invested a lot of money and effort in renovating the shoreline along the Ottawa River in the Gatineau Point sector. They began planning the redevelopment back in 2006 and completed most of the work last year. The redevelopment consisted of reinforcing the shoreline, creating a new parkway for cars, and building a recreational pathway which is tastefully landscaped with gardens, lookouts, and quays. The results are spectacular. Of course, like any major project, there was a lot of controversy surrounding the elimination of private docks and the new vision for the sector. Last week, on a bike ride on the pathway, I stopped to sketch one of the new quays (called Quay of Legends) which has a rather unique look - something like a uncompleted bridge (of which local politicians on both sides of the river seem to excel: our last bridge was built over fifty years ago when the communities had less than half the residents of today). My sketch includes a part of Rockliffe Park and the skyline of Ottawa-Gatineau.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore sketchbook, 26 x 18 cm.

La Ville de Gatineau et la Commission de la capitale nationale ont investi beaucoup d'argent et d'efforts dans la rénovation du littoral le long de la rivière des Outaouais dans le secteur de la Pointe Gatineau. Ils ont commencé à planifier le réaménagement en 2006 et ont terminé la plus grande partie du travail l'année dernière. Le réaménagement a consisté à renforcer le rivage, à créer une nouvelle promenade pour les voitures et à construire un sentier récréatif aménagé avec goût avec des jardins, des belvédères et des quais. Les résultats sont spectaculaires. Bien sûr, comme tout projet majeur, il y a eu beaucoup de controverse entourant l'élimination des quais privés et la nouvelle vision du secteur. La semaine dernière, lors d'une balade à vélo sur le sentier, je me suis arrêté pour dessiner l'un des nouveaux quais (appelé Quai-des-Légendes) qui ressemble à un pont inachevé (dont les politiciens locaux des deux côtés de la rivière semblent exceller: notre dernier pont a été construit il y a plus de cinquante ans quand les communautés comptaient moins de la moitié des résidents d'aujourd'hui). Mon croquis comprend une partie du parc Rockliffe et l'horizon d'Ottawa-Gatineau.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis Strathmore, 26 x 18 cm.


Thursday, May 3, 2018

Tugboat at Gatineau Point / Remorqueur à la Pointe Gatineau

The Ottawa River is starting to come back to life after what seemed like a very long winter. Boats are now starting to slowly appear on the water and docks are being placed in their regular locations. Of course, it all takes time and the cooperation of the weather. A few days ago while I was cycling in Gatineau Point, I spied this tugboat and thought that it would make a good subject for a sketch with Rockliffe Park in the background. As I mentioned in a previous posting, tugboats such as this one were the work-horses of the river. Gigantic floats of logs were assembled by them and pulled downriver to mills (see photo below). Its rewarding to see one of these boats still in operation.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore series 500 sketchbook, 25 x 15 cm.

La rivière des Outaouais commence à revenir à la vie après ce qui semblait être un très long hiver. Les bateaux commencent à apparaître lentement sur l'eau et les quais sont placés à leurs emplacements habituels. Bien sûr, tout cela prend du temps et la coopération de la météo. Il y a quelques jours, alors que je faisais du vélo à la Pointe Gatineau, j'ai aperçu ce remorqueur et j'ai pensé que cela ferait un bon sujet pour un croquis avec le parc Rockliffe à l'arrière-plan. Comme je l'ai mentionné dans un article précédent, les remorqueurs comme celui-ci étaient les chevaux de travail de la rivière. Des gigantesques billes de bois ont été assemblés par eux et tirés en aval vers les moulins (voir photo ci-dessous). C'est gratifiant de voir l'un de ces bateaux encore en opération.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis Strathmore série 500, 25 x 15 cm.

Photo by Matthew Carlson



Tuesday, May 1, 2018

Self portrait / Autoportrait

Time for some fun and experimentation. This is a self-portrait I made using a style or technique made famous by Chuck Close - an American artist who creates very large abstract portraits (sometimes almost 3 m tall) that are actually very realistic when viewed from a distance. Close's process is to place a portrait on a grid and to create different forms and colours for each square and when viewed as a whole from a distance, look extremely life-like (see image below). Sounds easy but its quite a challenge. The self-portrait I made is very small and uses a slightly different technique designed for sketching or doodling. (Close also used this technique - see below.) It was fun sketching my face and background with black Micron pens and then doing some shading with a Staedtler metal gray pen.
Micron and Staedtler pens in a sketchbook, 13 x 13 cm.

C'était mon temp de s'amuser et d'expérimenter. Voici un autoportrait que j'ai réalisé en utilisant un style ou une technique rendu célèbre par Chuck Close - un artiste américain qui crée de très grands portraits abstraits (parfois presque 3 m de haut) qui sont en réalité très réalistes vu de loin. Le processus de Close consiste à placer un portrait sur une grille et à créer différentes formes et couleurs pour chaque carré et, vu dans son ensemble à distance, avoir l'air extrêmement vivant (voir l'image ci-dessous). Cela semble facile mais c'est tout un défi. L'autoportrait que j'ai fait est très petit et utilise une technique légèrement différente conçue pour dessiner ou gribouiller. (Close a également utilisé cette technique - voir ci-dessous.) C'était amusant de dessiner mon visage et l'arrière-plan avec des stylos noirs Micron et ensuite faire un peu d'ombrage avec un stylo gris métallique Staedtler.
Stylos Micron et Staedtler dans un carnet de croquis, 13 x 13 cm.

Chuck Close self-portrait

Chuck Close self-portrait



Thursday, April 19, 2018

The Three Hares / Les trois lapins

While I would have liked to claim this motif as an original idea, my illustration is actually based on a motif that is centuries old. It's called 'The Three Hares' and its origin has been traced back to the 6th Century AD (or CE - Common Era) in China. It seems that many other religions and cultures around the world have also used this rather mesmerizing optical illusion. I enjoyed sketching it in this simple state, doodling around with the background.
Micron pens in a sketchbook, 15 cm in diameter.

Bien que j'aurais aimer revendiquer ce motif comme une idée originale, mon illustration est en réalité basée sur un motif vieux de plusieurs siècles. Il s'appelle ˂Les trois lapins˃ et son origine remonte au 6ième siècle AD (ou EC - ère commune) en Chine. Il semble que de nombreuses autres religions et cultures à travers le monde ont également utilisé cette illusion optique. J'ai aimé dessiner cet image dans cet état simple, gribouillant l'arrière-plan.
Stylos Micron dans un carnet de croquis, 15 cm de diamètre.

Sunday, April 8, 2018

Trilliums on the forest floor / Les trilliums sur le sol de la forêt


It's still too early to see these floral gems in the Ottawa-Gatineau region, but they're coming as surely as the REAL spring will arrive. The temperatures have been well below normal since the vernal equinox almost three weeks ago. The only things that I've noticed growing in my south exposed garden are some chives and the tips of a few crocuses.
I made this sketch from photographs that I took of a large number of trilliums in the forest. They come in all sorts of shapes (narrow or large or frilly or roundish petals) and colours (pure whites or candy pinks or dark reds). They grow on slopes and in shady forested areas and you should only look at them - don't pick 'em despite the temptation! I intend to make a larger painting of this scene in oils at a future date; this is a sort of dry-run or draft to get a sense of the painting. I've made the image square to fit on a 76 x 76 cm canvas. Stay tuned!
Watercolour in a Strathmore 500 series sketchbook, 18 x 18 cm.

Il est encore trop tôt pour voir ces fleurs dans la région d'Ottawa-Gatineau, mais ils vont arrivé aussi sûrement que le VRAI printemps arrivera. Les températures ont été bien au-dessous de la normale depuis l'équinoxe vernal il y a presque trois semaines. Les seules choses que j'ai remarqué en grandissant dans mon jardin exposé au sud sont la ciboulette et les pointes de quelques perces-neiges.
J'ai fait ce croquis à partir de photographs que j'ai prises d'un grand nombre de trilliums dans la forêt. Ils viennent en toutes sortes de formes (pétales étroits ou larges ou pétillants ou arrondis) et de couleurs (blancs purs ou roses bonbon ou rouges foncés). Ils poussent sur les pentes et dans les zones boisées ombragées et vous devriez seulement les regarder - ne les cueillez pas malgré la tentation! J'ai l'intention de faire une plus grande peinture de cette scène dans les huiles à une date ultérieure; cette image est une sorte d'ébauche pour basé mon peinture. Je l'ai fait en carré pour s'adapter à une toile de 76 x 76 cm. Restez à l'écoute!
Aquarelle dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 18 x 18 cm.

Thursday, April 5, 2018

Rideau River shoreline near the Atàwe Crossing / Le rivage de la rivière Rideau près de la Passerelle d'Atàwe

Once in a while, it takes a lot of time for me to complete a painting. Like this one. It’s not that I procrastinate or have misgivings about the painting. Its just that when I want to make a special painting, my process is long. For instance, before setting brush to canvas, I like to look over several reference photos that I’ve taken and, in this case, try out a watercolour draft. Later, it takes a session or two to sketch the image on a large canvas, and several other sessions to block in the basic colours. Large canvases have an additional challenge – often I’ve got to drop my brush and stand in the back of the room to see if the proportions or values are right. Next, I begin to develop the details and make adjustments. During this phase, I enjoy having some extra time between sessions to sit back and analyze what I’ve done. Sometimes an idea will strike me after looking at the painting with fresh eyes. Then at the end of the process, I have to decide when I’m finished – otherwise I could go on forever doing and undoing minute details and painting myself in a corner.
This painting is of a scene on the Rideau River in Vanier near the Atàwe Crossing (a pedestrian/cyclist bridge connecting Strathcona Park to Le parc Riverain). I’ve always been fond of this area. As a kid, I would swim with my parents in the shallow rapids nearby and crack open shale rocks on the riverbank in search of fossils. I guess it was my first experience with The Great Outdoors. In later years I would be among the first to cycle in this area along the new bike path which was built in the 1970s. I still cycle there from time to time in spite of the fact that it’s at least 10 km from home. Although the area in my painting is now slightly shabby (urban hobos frequent it and discard their plunder in the underbrush), it still looks grand to me along the shoreline – a bit of wilderness in the heart of the city.
Oil painting, 101 x 76 cm.

De temps en temps, il me faut beaucoup de temps pour compléter une peinture. Comme celui-ci. Ce n'est pas que je tergiverse ou que j'ai des doutes sur la peinture. C'est juste que quand je veux faire une peinture spéciale, mon processus est long. Par exemple, avant de placer le pinceau sur la toile, j'aime regarder plusieurs photos de référence que j'ai prises et, dans ce cas, essayer un projet d'aquarelle. Plus tard, il faut une session ou deux pour esquisser l'image sur une grande toile, et plusieurs autres sessions à peinturer les couleurs de base. Les grandes toiles ont un défi supplémentaire - souvent, je dois laisser tomber mon pinceau et me tenir au fond de la pièce pour voir si les proportions ou les valeurs sont bonnes. Ensuite, je commence à développer les détails et faire des ajustements. Pendant cette phase, j'apprécie avoir plus de temps entre les séances pour m'asseoir et analyser ce que j'ai fait. Parfois, une idée me frappe après avoir regardé la peinture avec de nouveaux yeux. Puis, à la fin du processus, je dois décider quand j'ai fini - sinon, je pourrais continuer à faire et à défaire les moindres détails et à me peindre dans un coin.
Cette peinture est celle d'une scène sur la rivière Rideau à Vanier, près de la Passerelle d'Atàwe (un pont pédestre / cycliste reliant le parc Strathcona au parc Riverain). J'ai toujours aimé cette région. Enfant, je nageais avec mes parents dans les rapides peu profonds à proximité et je fissurais des roches de schiste ouvertes sur la berge à la recherche de fossiles. Je suppose que c'était ma première expérience avec Le Grand Air. Plus tard, je serais parmi les premiers à faire du vélo dans cette zone le long de la nouvelle piste cyclable qui a été construite dans les années 1970. Je fais encore du vélo de temps en temps malgré le fait que c'est au moins 10 km de la maison. Bien que l'endroit dans ma peinture soit maintenant un peu défraîchie (les hobos urbains la fréquentent et jettent leur butin dans les sous-bois), elle me semble encore grandiose le long du littoral - un peu de nature sauvage au cœur de la ville.
Peinture à huile, 101 x 76 cm.
Example of photo reference / Exemple d'un photo de reférence

Watercolour draft / Esquisse en aquarelle

Example of early stage  in process / Exemple d'un étape au début du processus