Sunday, July 15, 2018

Rowers on Ottawa River at Rideau Falls / Rameurs sur la rivière des Outaouais aux Chutes Rideau



This is a quick sketch I made of some rowers on the Ottawa River at Rideau Falls. Of course we all know that the falls were named by Samuel de Champlain in 1613 when he was lead by his guides under them (viewing them like a curtain of water - 'rideau' meaning 'curtain' in French). While they're an impressive site (being 9 meters high), they cannot be compared to Niagara but they are nonetheless beautiful. As you can see from my photos below, there was a lot of traffic on the river when I made my visit.
Watercolour in a Fabriano sketchbook, 27 x 18 cm.

Ceci est un croquis rapide que j'ai fait de quelques rameurs sur la rivière des Outaouais aux Chutes Rideau. Bien sûr, nous savons tous que les chutes ont été nommées par Samuel de Champlain en 1613 quand il a été conduit par ses guides sous eux (les regardant comme un rideau d'eau). Bien qu'ils soient un site impressionnant (9 mètres de haut), ils ne peuvent pas être comparés à Niagara mais ils sont néanmoins très beaux. Comme vous pouvez le voir sur mes photos ci-dessous, il y avait beaucoup de trafic sur la rivière quand j'ai fait ma visite.
Aquarelle dans un carnet à dessin de Fabriano, 27 x 18 cm.




Wednesday, July 11, 2018

Coureur des bois


Lately, I've been experimenting with an app called Procreate on my new iPad Pro and made this illustration of a coureur des bois - literally 'a runner of the forests'. These were the early independent fur traders in New France who explored the vast wilderness in small canoes from around 1640 to 1710. From 1681 onward, however, the fur trade become regulated and only licensed merchants (called voyageurs) were given monopolies and operated with large 10 meter transportation canoes which required ten paddlers or more. So life for a coureur des bois in this later period was not only arduous but also illegal. To succeed, they had to be excellent canoeists, hunters, traders, and explorers with the ability to keep strong relations with the Algonquin, Huron and Iroquois tribes in the areas that they operated. Most coureur des bois would leave Montreal after the ice melted and paddle up the Ottawa River westward and northward where the best furs could be found.
On a technical note, I found the iPad Pro with an Apple pen to be very easy to use. The pressure-sensitive pen works flawlessly and it feels like sketching on a real surface (albeit glass). The app I used is called Procreate and has a large number of 'pens' and 'brushes' (130 apparently), and it gives you full control of the opacity, flow and thickness of the lines. Procreate can support very large canvas sizes with many layers. It can create a video of your sketch from start to finish, and will inform you how many strokes you used as well as how much time it took you. For example, my small illustration is 2224 x 1668 pixels at 132 dpi, with 7 layers used (maximum available 128), and I made 7041 strokes which took me 4 hours and 26 minutes. The thing I enjoyed was the ability to instantly pick up my iPad Pro and continue to work on a sketch without any setup. Corrections and changes can be made easily. And you can keep your techniques relatively simple, or explore a large number of resources to use the full potential of this professional software. In this image I created 'noise' to simulate toned sketch paper, and use a charcoal brush in the background with a technical pen in the foreground. I suspect that I will be exploring other ways of using this new painting tool.
Digital image, 42 x 32 cm.

Dernièrement, j'ai fait l'expérience d'une application appelée Procreate sur mon nouvel iPad Pro et j'ai fait cette illustration d'un coureur des bois. C'étaient les premiers marchands indépendants de fourrures en Nouvelle-France qui explorèrent la vaste étendue sauvage en petites canots vers 1640-1710. Cependant, à partir de 1681, le commerce des fourrures devint réglementé et seuls les marchands autorisés (appelés voyageurs) reçurent des monopoles et opèrent avec canots de transport de 10 mètres nécessitant 10 pagayeurs ou plus. La vie d'un coureur des bois dans cette période ultérieure était non seulement ardue mais aussi illégale. Pour réussir, ils devaient être d'excellents canoéistes, chasseurs, commerçants et explorateurs capables de maintenir des liens solides avec les tribus algonquines, huronnes et iroquoises dans les régions qu'ils exploitaient. La plupart des coureurs des bois quittaient Montréal après la fonte des glaces et remontaient la rivière des Outaouais vers l'ouest et vers le nord, là où les meilleures fourrures pouvaient être trouvées. 
Sur une note technique, j'ai trouvé l'iPad Pro avec un stylo Apple très facile à utiliser. Le stylo sensible à la pression fonctionne parfaitement et donne l'impression de dessiner sur une surface réelle (bien que du verre). L'application que j'ai utilisée s'appelle Procreate et a un grand nombre de 'stylos' et de 'pinceaux' (130 apparemment), et elle vous donne un contrôle total sur l'opacité, le débit et l'épaisseur des lignes. Procreate peut prendre en charge de très grandes tailles de canevas avec plusieurs couches. Il peut créer une vidéo de votre croquis du début à la fin, et vous informera combien de traits vous avez utilisés ainsi que combien de temps cela vous a pris. Par exemple, ma petite illustration est de 2224 x 1668 pixels à 132 dpi, avec 7 couches utilisées (maximum disponible 128), et j'ai fait 7041 traits qui m'ont pris 4 heures et 26 minutes. La chose que j'ai appréciée était la capacité de ramasser instantanément mon iPad Pro et continuer à travailler sur un croquis sans aucune temps d'installation. Les corrections et les changements peuvent être faits facilement. Et vous pouvez garder vos techniques relativement simples, ou explorer un grand nombre de ressources pour utiliser tout le potentiel de ce logiciel professionnel. Dans cette image, j'ai créé du «bruit» pour simuler du papier à croquis teinté, et j'utilise un pinceau à charbon en arrière-plan avec un stylo technique au premier plan. Je soupçonne que je vais explorer d'autres façons d'utiliser ce nouvel outil de peinture.
Image digital,  42 x 32 cm.

Wednesday, July 4, 2018

Patio by the river in Gatineau Point / Patio au bord de la rivière à la Pointe Gatineau


One of my favourite restaurants made a good subject for a sketch recently. The Sterling Restaurant is located in Gatineau Point on the shoreline where the Ottawa and Gatineau Rivers meet. The city has created a small park next to it with a fountain and some benches to sit and admire the view. I found a shady spot to sketch it in pencil and later ink and paint it at home.
Watercolour with Noodlers American Eel black ink in a Fabriano sketchbook, 28 x 18 cm.

Un de mes restaurants préférés a fait un bon sujet pour un croquis récemment. Le restaurant Sterling est situé à la Pointe Gatineau sur le rivage où se rejoignent les rivières Gatineau et Ottawa. La ville a créé un petit parc à côté avec une fontaine et quelques bancs pour s'asseoir et admirer la vue. J'ai trouvé un endroit ombragé pour le dessiner au crayon et ensuite j'ai appliqué l'encre et l'aquarelle à la maison. 
Aquarelle avec Noodlers American Eel encre noire dans un carnet à dessin Fabriano, 28 x 18 cm. 


Sunday, July 1, 2018

Rockliffe Park pavilion / Le pavillion au parc Rockliffe

 
Happy Canada Day! If you want to spend a couple of hours just walking around and relaxing, Rockliffe Park is just the place for you and its pavilion is a nice location to admire the commanding view over the Ottawa River towards Gatineau Point and the Gatineau hills beyond. As a kid, I used to enjoy walking there with my buddies and having an ice cream at a counter on the lower floor. Later in life, my family enjoyed picnicking there in summer and toboggan sliding in winter. Its a destination for locals to enjoy throughout the seasons. This pavilion was built in 1917 as part of the early plans to embellish the national capital. A streetcar made its way there for people to stroll through the park and listen to orchestras play inside the pavilion. Today you can visit it by bike (as I did when I made this sketch) or by car.

Watercolour with a Lamy Star pen and Noodlers American Eel black ink in a Fabriano sketchbook, 27 x 17 cm.

Bonne fête du Canada! Si vous voulez passer quelques heures à vous promener et détendre, le parc Rockliffe est l'endroit idéal pour vous, et son pavillon est un endroit idéal pour admirer la vue sur la rivière des Outaouais vers la Pointe Gatineau et les collines de Gatineau. En tant qu'enfant, je prenais plaisir à marcher là avec mes copains pour acheter une crème glace à un comptoir à l'étage inférieur. Plus tard dans la vie, ma famille a aimé y pique-niquer en été et faire du toboggan en hiver. C'est une destination pour les gens de la région de profiter au fil des saisons. Ce pavillon a été construit en 1917 dans le cadre des premiers projets d'embellissement de la capitale nationale. Un tramway s'y rendait pour permettre les gens de se promener dans le parc et écouter les orchestres jouer dans le pavillon. Aujourd'hui, vous pouvez le visiter en vélo (comme je l'ai fait lorsque j'ai fait ce croquis) ou en voiture.
Aquarelle avec un stylo Lamy Star et de l'encre noire Noodlers American Eel dans un carnet à dessin Fabriano, 27 x 17 cm.

Rockliffe Park pavilion with Gatineau Point and Lady Aberdeen Bridge in background

Rockliffe Park pavilion with Ottawa and Gatineau Rivers in background

Streetcar in Rockliffe Park

Tuesday, June 26, 2018

Trilliums in the forest / Les trilles dans le forêt


During the month of May in the Upper Gatineau Valley, the forests brighten up with the appearance of trilliums in white, pink and red. The shapes of these perennials also vary - some petals are very round, others are long and narrow, and others are down-turned. There's a forest near my cottage that has a lovely assortment of these spring flowers on a shady slope. This is where I took my inspiration for this large painting. 
Oil painting, 76 x 76 cm.

Au cours du mois de mai dans la haute vallée de la Gatineau, les forêts s'illuminent avec l'apparition de trilles en blanc, rose et rouge. Les formes de ces vivaces varient également - certains pétales sont très ronds, d'autres sont longs et étroits et d'autres sont retournés. Il y a une forêt près de mon chalet qui a un joli assortiment de ces fleurs de printemps sur une pente ombragée. C'est là que j'ai pris mon inspiration pour ce grand tableau.
Peinture à l'huile, 76 x 76 cm.

Saturday, June 23, 2018

Gilmour and Hughson Building aka la Maison vélo / L'édifice Gilmour et Hughson aka la Maison vélo


My bicycling-sketching trips have been a great way to visit Ottawa-Gatineau and to learn a little bit more about our history. I've passed this building on many occasions as I cycled through the Jacques Cartier Park in downtown Gatineau. Its called the Maison vélo because a company uses it to rent bicycles to tourists who want to explore the region. I've even sketched it and posted it in one of my previous blogs (click here). But recently when I did some research on this building, I discovered a unique history going back to a time when the lumbering industry was central to the economy of the region. This building was the office of a company known as Gilmour and Hughson Co. which operated a lumber mill on this site where Brewery Creek flows into the Ottawa River from 1873 to 1930. The office was constructed in 1893 by mason Richard Lester. You may notice some stone carvings on the walls - apparently they were left over from the construction of the Parliament Buildings in Ottawa. It is a really charming structure which is now even more interesting to me given its background. You can read a more detailed history of this building by Michael Davidson here.
Watercolour with Noodlers American Eel Ink and a Lamy pen in a Fabriano watercolour sketchbook, 28 x 18 cm.

Mes voyages de vélo et dessin ont été une excellente façon de visiter Ottawa-Gatineau et d'en apprendre un peu plus sur notre histoire. J'ai traversé ce bâtiment à plusieurs reprises alors que je parcourais le parc Jacques-Cartier au centre-ville de Gatineau. On l'appelle la Maison vélo parce qu'une entreprise l'utilise pour louer des vélos aux touristes qui veulent explorer la région. Je l'ai même esquissé et l'ai affiché dans un de mes précédents blogs (cliquez ici). Mais récemment, quand j'ai fait quelques recherches sur ce bâtiment, j'ai découvert une histoire unique qui remonte à une époque où l'industrie du bois était au centre de l'économie de la région. Ce bâtiment était le bureau d'une compagnie connue sous le nom de Gilmour and Hughson Co. qui exploitait une scierie sur ce site où le ruisseau de la Brasserie se jette dans la rivière des Outaouais de 1873 à 1930. Le bureau a été construit en 1893 par le maçon Richard Lester. Vous remarquerez peut-être des sculptures en pierre sur les murs - apparemment, ils étaient des restes de la construction des édifices du Parlement à Ottawa. C'est une structure vraiment charmante qui est maintenant encore plus intéressante pour moi étant donné son contexte. Vous pouvez lire une histoire plus détaillée de ce bâtiment par Michael Davidson ici (en anglais).
Aquarelle avec l'encre d'anguille d'Amérique de Noodlers et un stylo de Lamy dans un carnet de croquis d'aquarelle de Fabriano, 28 x 18 cm.



Friday, May 25, 2018

Montcalm-Taché Park in Gatineau / Le parc Montcalm-Taché à Gatineau


Earlier this week, I went on another cycling and sketching adventure. And it certainly was a great day for both. The sky was clear and the weather was refreshing. The perfect spring day. While there were many locations on my journey where I could have stopped and sketched, I limited myself to one on the shore of the Ottawa River in Gatineau at a park named Montcalm-Taché. This area is just upriver from the Chaudière Falls and lies on the Voyageurs cycling path. A modern sculpture of a boat frame and wolves by John McEwen called Boat Sight is located there in a natural-looking square surrounded by blossoming trees. I thought that this would make a great sketch. The views around this site were all inspiring as you can see from my photos below. I gave myself 30 minutes to make a rough sketch with a pencil and begin inking; the final inking and painting was done later at home. I thought that this image made a good last page in my Strathmore sketchbook. 
Watercolour with Micron pens in a Strathmore 500 series sketchbook, 27 x 16 cm.

Plus tôt cette semaine, je suis allé sur une autre aventure de vélo et de dessin. Et ce fut certainement une excellente journée pour les deux. Le ciel était clair et le temps était rafraîchissant. Une parfaite journée de printemps. Bien qu'il y ait eu beaucoup d'endroits sur mon parcours où j'aurais pu m'arrêter et esquisser, je me suis limité à un endroit sur la rive de la rivière des Outaouais, à Gatineau, dans un parc nommé Montcalm-Taché. Cet endroit est juste en amont des chutes de la Chaudière et se trouve sur la piste cyclable des Voyageurs. Une sculpture moderne d'un cadre de bateau et des loups par John McEwen appelé Le bateau et les paroles des animaux est situé là sur une place d'apparence naturelle entourée d'arbres en fleurs. J'ai pensé que cet endroit serait idéal pour un bon dessin. Les points de vue alentour de ce site étaient tous inspirants comme vous pouvez le voir dans mes photos ci-dessous. Je me suis donné 30 minutes pour faire un croquis avec un crayon et de l'encre ; l'encrage final et la peinture ont été faits plus tard à la maison. Je pensais que cette image faisait une bonne dernière page dans mon carnet de croquis Strathmore.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 27 x 16 cm.







Wednesday, May 23, 2018

Ottawa Pops Orchestra / l'Orchestre Ottawa Pops


Last weekend, I participated in an event that the Ottawa Urban Sketchers organized at the Centrepointe Theatre in Ottawa. We were invited to sketch the dress rehearsal of the Ottawa Pops Orchestra in their performance of Harry's Musical World. It was a challenge given the movement of the musicians, and the low lighting, but it was great fun. And the music was enchanting. A large group of artists showed up and the quality of their work was impressive as you can see in the link above. Many thanks to the organizers, especially Cindy Moynahan-Foreman.
Technical note: The two sketches below were completed at the event, and the sketch above was completed after the event.

La fin de semaine passée, j'ai participé à un événement que les Urban Sketchers d'Ottawa ont organisé au Théâtre Centrepointe à Ottawa. Nous avons été invités à dessiner la répétition générale de l'Orchestre Ottawa Pops dans leur interprétation du monde musical de Harry (Potter). C'était un défi étant donné le mouvement des musiciens, et l'éclairage faible, mais c'était très amusant. Et la musique était enchantant. Un grand groupe d'artistes s'est présenté et la qualité de leur travail était impressionnante comme vous pouvez le voir dans le lien ci-dessus. Un grand merci aux organisateurs, en particulier Cindy Moynahan-Foreman.
Note technique: Les deux croquis ci-dessous ont été complétés lors de l'événement, et le croquis ci-dessus a été complété après l'événement.



Tuesday, May 22, 2018

Brewery Creek in the wild / Le ruisseau de la Brasserie dans la nature

Last week I posted a sketch of Brewery Creek and mentioned that this watercourse had two completely different characters - the first being very urban in a residential/commercial section of the city with gardens on its shoreline, an island containing a  lively performance theatre, and a portion resembling a canal (with skating in winter); the second being a neglected greenspace alongside a highway which then flows through a large natural park back into the Ottawa River. This sketch is of the wild character of the creek. Parts of this section of the creek have been blighted by debris and graffiti, but there is still great beauty in the way the water flows through marshes and by overhanging trees with all sorts of waterfowl and animals along its course. Its wonderful to cycle along much of its route and contemplate painting it throughout the seasons.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore 500 series sketchbook, 26 x16 cm.

La semaine dernière, j'ai affiché un croquis du ruisseau de la Brasserie et j'ai mentionné que ce cours d'eau avait deux caractères complètement différents - le premier étant très urbain dans une section résidentielle / commerciale de la ville avec des jardins sur son rivage, une île contenant un théâtre de spectacle animé et une portion ressemblant à un canal (avec patinage en hiver); le deuxième étant un espace vert négligé le long d'une autoroute qui traverse ensuite un grand parc naturel avant de se verser dans la rivière des Outaouais. Ce croquis est du caractère sauvage du ruisseau. Des parties de cette section du ruisseau ont été gâchées par des débris et des graffitis, mais il y a toujours une grande beauté dans la façon dont l'eau coule dans les marais et en surplombant les arbres avec toutes sortes de sauvagines et d'animaux. Il est merveilleux de parcourir une grande partie de son parcours en vélo et d'envisager de le peindre au fil des saisons.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 26 x16 cm.

Thursday, May 17, 2018

The Minto Bridges / Les ponts Minto


The Minto Bridges cross the Rideau River in Ottawa and connect Green Island and Maple Island to the shorelines. They are located along a bike path that I visit, which gave me the opportunity recently to sketch one of the spans. I've always been attracted to these elegant bridges which are painted a bright white and have lovely lattice details. The bridges were constructed in 1900 and named after the then Governor General Lord Minto. I have read that they were intended to give the Governors General a more direct access to Parliament Hill from Rideau Hall, thus averting a detour through Lower Town. Today there's not much traffic that use these bridges but they are great for a promenade along a scenic part of old Ottawa.
Watercolour in a Strathmore 500 series sketchbook, 26 x 16 cm.

Les ponts Minto traversent la rivière Rideau à Ottawa et relient les ïsles Green et Maple aux rives. Ils sont situés le long d'une piste cyclable que je visite, ce qui m'a donné l'occasion récemment de dessiner l'une des travées. J'ai toujours été attiré par ces élégants ponts peints d'un blanc éclatant et dotés de jolis détails en treillis. Les ponts ont été construits en 1900 et nommés d'après le gouverneur général de l'époque, Lord Minto. J'ai lu qu'ils avaient pour but de donner un accès plus direct aux Gouverneurs générales à la colline du Parlement de Rideau Hall, empêchant ainsi un détour par la ville basse. Aujourd'hui, il n'y a pas beaucoup de circulation qui utilisent ces ponts, mais ils sont parfaits pour une promenade le long d'une partie pittoresque du vieux Ottawa.Aquarelle dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 26 x 16 cm.



Saturday, May 12, 2018

Brewery Creek near Théâtre de l'Île / Le ruisseau de la Brasserie près du Théâtre de l'Île

Last week on a bike ride, I followed Brewery Creek towards the downtown area of the Hull sector. The creek is interesting since it encircles the downtown Hull sector - flowing from the Ottawa River just above the Chaudière Falls and re-entering the Ottawa River some kilometers downstream in the Jacques Cartier Park.  On its urban journey, the creek passes by some notable sites - like the Théâtre de l'Île, the Tour Eiffel Bridge, and the former waterworks building (now a brasserie). The final portion of the creek is less refined but more natural as it passes by Highway 50 and through parklands. (As a side note, a book on the birds found in this area was written by the British High Commissioner (Malcolm MacDonald) in 1947. His official residence was just across the Ottawa River from mouth of the creek, and I can well imagine him paddling across the river to do his birding.) Anyway, to take a break on my bike ride, I stopped near the Théâtre de l'Île shoreline of Brewery Creek and began this sketch of this urban scene.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore 500 series sketchbook, 26 x 15 cm.

La semaine passée, durant mon promenade en vélo, j'ai suivi le ruisseau de la Brasserie vers le centre-ville du secteur de Hull. Le ruisseau est intéressant car il entoure le secteur du centre-ville de Hull - qui coule de la rivière des Outaouais juste au-dessus des chutes de la Chaudière et rentre dans la rivière des Outaouais à quelques kilomètres en aval dans le parc Jacques-Cartier. Lors de son périple urbain, le ruisseau passe par quelques sites remarquables - comme le Théâtre de l'Île, le pont de la Tour Eiffel et l'ancien bâtiment de l'aqueduc (aujourd'hui une brasserie). La partie finale du ruisseau est moins raffinée mais plus naturelle lorsqu'elle passe par l'autoroute 50 et à travers les parcs. (En note, un livre sur les oiseaux trouvés dans cette région a été écrit par le haut commissaire britannique (Malcolm MacDonald) en 1947. Sa résidence officielle était juste de l'autre côté de la rivière des Outaouais de l'embouchure du ruisseau, et je peux l'imaginer pagayer de l'autre côté de la rivière pour faire son birding.) Quoi qu'il en soit, pour faire une pause sur mon promenade en vélo, je me suis arrêté près du Théâtre de l'Île au rivage du ruisseau et j'ai commencé ce croquis de cette scène urbaine.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 26 x 15 cm.

Sunday, May 6, 2018

Gatineau Point's Quay of Legends / Le Quai-des-Légendes à la Pointe Gatineau

The City of Gatineau and the National Capital Commission have invested a lot of money and effort in renovating the shoreline along the Ottawa River in the Gatineau Point sector. They began planning the redevelopment back in 2006 and completed most of the work last year. The redevelopment consisted of reinforcing the shoreline, creating a new parkway for cars, and building a recreational pathway which is tastefully landscaped with gardens, lookouts, and quays. The results are spectacular. Of course, like any major project, there was a lot of controversy surrounding the elimination of private docks and the new vision for the sector. Last week, on a bike ride on the pathway, I stopped to sketch one of the new quays (called Quay of Legends) which has a rather unique look - something like a uncompleted bridge (of which local politicians on both sides of the river seem to excel: our last bridge was built over fifty years ago when the communities had less than half the residents of today). My sketch includes a part of Rockliffe Park and the skyline of Ottawa-Gatineau.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore sketchbook, 26 x 18 cm.

La Ville de Gatineau et la Commission de la capitale nationale ont investi beaucoup d'argent et d'efforts dans la rénovation du littoral le long de la rivière des Outaouais dans le secteur de la Pointe Gatineau. Ils ont commencé à planifier le réaménagement en 2006 et ont terminé la plus grande partie du travail l'année dernière. Le réaménagement a consisté à renforcer le rivage, à créer une nouvelle promenade pour les voitures et à construire un sentier récréatif aménagé avec goût avec des jardins, des belvédères et des quais. Les résultats sont spectaculaires. Bien sûr, comme tout projet majeur, il y a eu beaucoup de controverse entourant l'élimination des quais privés et la nouvelle vision du secteur. La semaine dernière, lors d'une balade à vélo sur le sentier, je me suis arrêté pour dessiner l'un des nouveaux quais (appelé Quai-des-Légendes) qui ressemble à un pont inachevé (dont les politiciens locaux des deux côtés de la rivière semblent exceller: notre dernier pont a été construit il y a plus de cinquante ans quand les communautés comptaient moins de la moitié des résidents d'aujourd'hui). Mon croquis comprend une partie du parc Rockliffe et l'horizon d'Ottawa-Gatineau.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis Strathmore, 26 x 18 cm.


Thursday, May 3, 2018

Tugboat at Gatineau Point / Remorqueur à la Pointe Gatineau

The Ottawa River is starting to come back to life after what seemed like a very long winter. Boats are now starting to slowly appear on the water and docks are being placed in their regular locations. Of course, it all takes time and the cooperation of the weather. A few days ago while I was cycling in Gatineau Point, I spied this tugboat and thought that it would make a good subject for a sketch with Rockliffe Park in the background. As I mentioned in a previous posting, tugboats such as this one were the work-horses of the river. Gigantic floats of logs were assembled by them and pulled downriver to mills (see photo below). Its rewarding to see one of these boats still in operation.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore series 500 sketchbook, 25 x 15 cm.

La rivière des Outaouais commence à revenir à la vie après ce qui semblait être un très long hiver. Les bateaux commencent à apparaître lentement sur l'eau et les quais sont placés à leurs emplacements habituels. Bien sûr, tout cela prend du temps et la coopération de la météo. Il y a quelques jours, alors que je faisais du vélo à la Pointe Gatineau, j'ai aperçu ce remorqueur et j'ai pensé que cela ferait un bon sujet pour un croquis avec le parc Rockliffe à l'arrière-plan. Comme je l'ai mentionné dans un article précédent, les remorqueurs comme celui-ci étaient les chevaux de travail de la rivière. Des gigantesques billes de bois ont été assemblés par eux et tirés en aval vers les moulins (voir photo ci-dessous). C'est gratifiant de voir l'un de ces bateaux encore en opération.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis Strathmore série 500, 25 x 15 cm.

Photo by Matthew Carlson